actu_25438_vignette_alaune

Plus de pub déguisée chez les vloggers anglais

Le 29 avr. 2015

La différence entre brand content et publicité déguisée est ténue. Bon nombre de marques se félicitent des éloges qu’elles reçoivent dans des vidéos… en l’échange de petits cadeaux faits aux vloggers. Une démarche jugée trompeuse par l’Advertising Standards Authority qui entend bien prendre les mesures nécessaires.

Le brand content, c’est compliqué : qu’est-ce qui différencie un vrai contenu d’une publicité camouflée ? La limite est tellement fine que certains se font taper sur les doigts. C’est le cas de deux YouTubeurs anglais, « Dan & Phil », qui avaient participé au concours de léchouilles organisé par Oreo sans informer leur public qu’ils avaient été payés par la marque.

L’ASA (Advertising Standards Authority) a décidé d’agir de manière plus systématique au Royaume-Uni. En effet, l’ASA souhaite établir des consignes précises lorsque le contenu proposé a été « payé » par une marque. Pour Guy Parker, CEO de l’ASA, la situation actuelle tend à flouter la frontière entre brand content et publicité et perturbe les internautes.

Lors d’une conférence organisée mercredi dernier à Londres, il a affirmé que la plupart des « vloggers » ont été d’accord sur la politique adoptée pour le cas « Oreo », et veulent même être guidés par l’ASA pour mieux comprendre les règles à adopter. « C’est tout naturel pour une marque de vouloir profiter de ces nouveaux espaces en ligne pour faire de la publicité », précise-t-il. « Certains [vloggers et bloggers] nous ont confié qu’une réglementation pourrait les aider à repousser certaines marques, qui font pression sur eux pour qu’ils cachent le fait que le contenu est en fait une publicité ».

Des règles établies et détaillées devraient donc bientôt voir le jour, afin d’éviter toute confusion.

Mélanie Roosen - Le 29 avr. 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.