Mediapart se lance dans le Data !

 

 

 

Trois ans après son lancement, le site Mediapart annonce le lancement de  FrenchLeaks.


Wikileaks et Owni ont marqué l'année 2010, avec ce partenariat  qui a révélé au public les documents secrets sur la guerre en Irak et en Afghanistan.

Pour abriter les plateformes ouvertes et consulter ces documents secrets en France, Owni.fr a lancé OwniLeaks, une plateforme permettant de poster des informations de manière anonyme.

 

Nous sommes bien dans l'ère du partage des données. Ces bases de données numériques mises à dispositions grâce aux technologies dessinent cette nouvelle forme de journalisme qui a pour objectif de créer de la valeur à l'information.

 

Cette révolution numérique n'a pas échappé à l'équipe de Mediapart et l'a certainement inspirée: " Nous entendons poursuivre le même combat initié par Wikileaks" souligne Edwy Plenel, le directeur de la publication. Lors de la conférence de presse jeudi dernier,  Edwy Plenel et son équipe ont créé la surprise en annoncant le lancement de FrenchLeaks.

 

Alors comment ça marche:

Temps 1: l'ensemble des documents liés aux enquêtes parues sur Médiapart sont mis à disposition en accès gratuit au public. ( ex: les écoutes de l'Affaire Bettencourt). Les articles liés à ces "pièces à convictions" sont proposés en lien.

Temps 2: FrenchLeaks invite les "citoyens" sous couvert d'anonymat (grâce à une technologie de cryptage) à transmettre des documents d'interêts publics. La rédaction de Mediapart consultera, enquêtera, validera ces documents avant publication.

"FrenchLeaks c'est une base documentaire qui permet de réinventer la relation entre nos sources et les journalistes " précise Edwy Plenel.

 

 

 

Mediapart compte 49 000 abonnés (abonnement mensuel est à 9 euros) et s'est fixé pour objectif d'atteindre les 58 000 d'ici la fin de l'année. En 2010 le site affiche un chiffre d'affaires de 2,8 mllions d'euros réalisé à 95% par les ventes d'abonnements.

Les 5% sont constitués par la revente de contenu et des publications régulières de livre.

 

Un bilan positif puisque depuis septembre 2010 Mediapart gagne de l'argent et son indépendance, comme le souligne Edwy Plenel: " ...un site d'info sans pub, ne reposant que sur le travail des journalistes indépendants cela peut fonctionner".

 

Aujourd'hui Mediapart c'est 36 personnes dont 25 journalistes.

Le site d'information depuis 2 mois fait traduire et adapter l'ensemble de ses enquêtes en anglais pour élargir son audience. Une application IPAD qui contiendra une valorisation spécifique anglaise verra le jour prochainement. A venir une  application Iphone?

 

 

 

Virginie Achouch

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.