premium 1
premium 1
application-sextape

L’appli pour sécuriser les sextapes

Le 15 févr. 2017

Rumuki s’assure que tous les protagonistes sont consentants et évite les fuites sur internet. La fin du revenge porn ?

A l’heure où les portables sont un redoutable moyen pour faire preuve de bassesses non consenties par autrui quand il s’agit de dévoiler des clichés ou des vidéos intimes, il devient nécessaire de mettre en place des dispositifs qui peuvent limiter les dérives.

Rumuki en fait partie. Après une partie de jambes en l’air filmée, l’application lie les téléphones des protagonistes par une « clé » virtuelle, verrouillant ainsi la vidéo. Pour la partager, ou simplement la visionner, il faut les deux mots de passe (qui sont différents), afin de prouver que les deux parties prenantes sont consentantes.

Si brouille il y a, et que vous ne souhaitez pas que vos ébats risquent d’être partagés au grand jour, il vous suffit d’effacer la vidéo qui se trouve sur votre téléphone : elle sera automatiquement supprimée de celui de votre partenaire.

Les équipes misent sur la transparence : elles ne trackent aucun comportement ou action qui permettrait d’alimenter une campagne marketing ou de faire des études, et les vidéos ne sont pas stockées sur leurs serveurs. Par ailleurs, les utilisateurs n’ont pas besoin de décliner leur identité pour utiliser le service : pas d’e-mail requis, ni de compte Facebook ou autre.

Une initiative signée Nathan Kot, et pour le moment uniquement disponible sur iOS.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.