deux avions en pleine escarmouche dans un jeux de simulation de combat

Sur les réseaux, des extraits de jeux vidéo confondus avec des vidéos de guerre en Ukraine

© Digital Combat Simulation

Sur TikTok, plusieurs vidéos virales montrant des combats aériens spectaculaires ont été fabriquées à partir de scènes de jeux vidéo. 

Six avions russes abattus en l’espace de 24h ! Ceux qui suivent de près le conflit en Ukraine ont sans doute déjà entendu parler du « Fantôme de Kiev » , ce pilote de Mig 29 devenu un « as » en défendant la capitale ukrainienne. Sur les réseaux, les vidéos montrant l’avion de chasse survoler des immeubles et même abattre d’autres avions se sont multipliées. Sur TikTok le hashtag #ghostofkiev a généré près de 59 millions de vues tandis que sur Twitter, une vidéo montrant un combat de près est devenue virale très rapidement. Et pourtant, cette histoire n’est qu’une légende urbaine, composée à partir de différents extraits vidéos et même de scènes de jeux vidéo. 

Y a-t-il un pilote dans la simulation ?

C’est le média de fact checking Snopes qui a révélé la supercherie. La vidéo virale sur laquelle on voit un avion de chasse en abattre un autre est en fait un hommage au soi-disant « fantôme » réalisé par un joueur passionné par l’esthétique « guerre froide » . Ce dernier a utilisé le jeu vidéo Digital Combat Simulation sorti en 2008 pour recréer un combat entre deux avions de chasse. Le titre de la vidéo ne laissait d’ailleurs pas la place à l’ambiguïté puisqu’il indiquait bien qu’il s’agissait d’une simulation ; un détail crucial qui n’a malheureusement pas suivi la diffusion virale de l’extrait. Il aura fallu que l’éditeur du jeu publie un communiqué sur son mur Facebook pour rétablir un semblant de vérité. 

TikTok, la plateforme parfaite pour la propagande

Ce n’est pas la première fois que des extraits de jeux vidéo sont repris et utilisés sur les réseaux à des fins virales. Sur TikTok, il est fréquent de tomber sur des vidéos issues du jeu de simulation de combats militaire comme Arma 3 ou XPlane qui permettent dans certaines conditions des prises de vues très réalistes. C’est notamment le cas de cette vidéo diffusée en novembre 2021. Cette dernière a été tournée de nuit avec des mouvements de caméra rappelant un côté « cadreur amateur » et est estampillée de la phrase « actual footage » qui en soi ne veut rien dire, mais apporte un sentiment de crédibilité en plus. Vu plus de 686 000 fois, il est fort à parier que la grande majorité des viewers a cru regarder une véritable scène de guerre. 

@officialdrippie

Fighter jet returning fire to C-RAM defense system#warzone#Army#militarylife#marines

♬ original sound - WarTok

Rien de plus simple ensuite, de récupérer ces vidéos et de les reposter sur un autre réseau social avec les bons hashtags. 

Si l’utilisation de jeux vidéo en arme de propagande n’est pas nouvelle, son usage couplé à la plateforme TikTok lui donne une ampleur inédite. Ses utilisateurs peuvent mélanger des extraits vidéos avec des bandes-son différentes et diffuser le tout auprès de millions de personnes très facilement. En temps de guerre, la plateforme est la plus efficace pour diffuser massivement de la propagande au détriment de véritables informations.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.