habillage
premium1
premium1
actu_13191_vignette_alaune

Jack Kerouac on the road again

Le 29 avr. 2015

Pour couronner la sortie de l'adaptation cinématographique de "Sur la Route", l'œuvre ultime du pape de la Beat Generation, MK2 produit un très bel hors-série.


Retour sur un mythe, un courant qui a influencé toute une génération et notamment les Beatles, The Doors, Bob Dylan, Tom Waits, Kurt Cobain, Jonnhy Depp et tant d'autres. Sur la Route, le chef d’œuvre de la littérature contemporaine de Jack Kerouac est porté à l’écran par Walter Salles avec en autres Kristen Stewart, Kirsten Durst, Garett Hedlund, Sam Riley, Vigo Mortensen. A cette occasion, le magazine Trois Couleurs édité par MK2 publie un hors-série consacré tant au film qu’au livre.

 

Retour sur un pionnier de la culture Beat à travers cet ouvrage approfondi qui décrypte la parcour de l’écrivain culte de sa genèse à sa postérité. Sa vie, son œuvre, revisitées grâce à des archives inédites, des interviews du bout du monde, des portfolios exclusifs et la présentation du film actuellement en compétition au Festival de Cannes : photos du tournage de Sur la route, extraits du scénario annoté par le réalisateur Walter Salles, interviews exclusives de Kristen Stewart, Garrett Hedlund, Sam Riley…, croquis préparatoires du film.

 

« Sur la route a été pour moi une véritable bible. J’aime les phrases bop, dynamiques, qui sortent de la plume de Jack comme à bout de souffle…J’ai été happé par cette atmosphère dans laquelle tout ce que Kerouac disait du monde était complètement fou, et où les seules personnes intéressantes étaient folles, enragées, folles de vivre, folles de parole, folles de rédemption, désireuses de tout en même temps, celles qui ne baillaient jamais, tous ces fous, et j’ai eu envie d’appartenir à ce groupe » déclarait Bob Dylan, fils spirituel de Kerouac, dans Home (2005) de Martin Scorsese.

 

Né en 1922 à Lowell, dans le Massachusetts, Jack Kerouack est un déraciné. Originaire d'une famille canadienne-française, de parents québécois originaires de Bretagne, il n’a de cesse de retrouver ses véritables racines, au point de se rendre en France à la fin de sa vie, à Lamneur, en terres bretonnes, afin de résoudre sa quête identitaire. Des racines troubles qui n’ont eu de cesse d’hanter cet homme et de servir de trame à ces errances.
Proche de Lucien Carr, d’Allen Ginsberg et de William S.Burroughs, il aime fréquenter les milieux underground où se mêlent banditisme, drogue, prostitution, mais c’est du jazz que viendra l’expérience déterminante. Appliqués à l’écriture, la pulsation originelle, le Beat, et le phrasé mélodique de la scène Be-pop naissante ont fourni à l’auteur les fondements de son style. La mort de son père, sa rencontre avec le mystique Gary Snider et la tête brûlée magnétique Neal Cassidy ont également marqué un tournant majeur dans la vie de l’auteur. Une vie d’errances à travers les grands espaces, faite de rencontres improbables, voyageant seul en auto-stop ou avec ses amis, partageant femme, drogue et alcool, sans but précis, si ce n’est de découvrir le monde en toute liberté.

La Beat Generation était née et son livre clef Sur la Route allait bientôt voir le jour. Commencé en 1948 et terminé en 1957, Sur la Route fait suite à Avant la Route, son premier roman fortement influencé par Twain, Wolfe, Whiteman et les chantres de la vaste et splendide terre américaine. Sur la Route s’attache plus au temps présent, aux amitiés, aux gens rencontrés. Sorte de carnet de voyages de sa propre vie, Kerouac veut en faire le romain d’une génération : « une étude des jeunes gens de cet âge qui, en quelque sorte, refusent de travailler et errent à travers le pays, moitié au bord de l’illégalité, moitié au bord de la clochardise ». Finalisé en 3 semaines, l’ouvrage est imprimé sur le fameux scroll de 36 mètres, en un seul paragraphe, actuellement exposé au musée des lettres et manuscrits de Paris et édité en 1957. Kerouac devient célèbre mais la consécration littéraire arrive trop tard, il est déjà fatigué, blasé, par ce roman qu’il aura mis plus de six ans à améliorer.


« J’ai l’impression d’être le seul au monde à ne pas connaitre ce sentiment de calme irrévérence et, par conséquent, d’être le seul fou au monde, le seul canard boiteux. Tous les autres se contentent de vivre pour vivre, pas moi. Je veux comprendre, après quoi, vivre pour vivre. ».
Jack Kerouac.

 

Le Musée des Lettres et Manuscrits a confié à La Moulinette, la production du film de présentation de l’exposition  ‘’ Sur la Route de Jack Kerouac , l’épopée de l’écrit à l’écran ‘‘. Pour la première fois en France,  le manuscrit mythique de Kerouac : le fameux scroll de 36 mètres de long est présenté au public. Cet évènement  est le fruit d’un partenariat entre le Musée des Lettres et Manuscrits et  MK2, producteur du film éponyme de Walter Salles, en sélection officiel au Festival de Cannes 2012. D’autres partenaires majeurs de la Culture s’associent à cette exposition : France Inter, Lire,Télérama et Le Monde.

 

Édition kiosque de 196 pages. Prix : 9,90 €
Édition collector en librairie de 244 pages. Prix : 12,90 €

 

 


Le scroll original de Sur la route, tapé en 3 semaines sur un rouleau de papier d'imprimerie  et vendu 2,43 millions de dollars en 2001 par Christie's

 

 

 

 

Bob Dylan et Allen Ginsberg se recueillent sur la tombe de Kack Kerouac pendant la tournée Rolling Thunger (1975)

 

 

L'ADN - Le 29 avr. 2015
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.