actu_22568_vignette

Investissements pub mitigé en juillet

Le 29 avr. 2015

Selon les résultats mensuels de Kantar Media, sur le mois de juillet 2014, le marché publicitaire plurimédia évolue modestement (+3,3%). Favorable pour la télévision, le cinéma et l'affichage, l'indicateur est stable sur le media radio mais négatif pour la presse.

Dans le détail, en télévision, la durée publicitaire en juillet est en hausse de +7,7% du fait d’une forte croissance de cet indicateur sur les chaînes de la TNT (+15,9%) tandis que les chaînes historiques (+8,4%) et les thématiques (+6,1%) progressent moins vite, explique Kantar Media. En valeur, le segment de la TNT poursuit son développement (+24,6%) et contribue pour 3/4 à l’évolution des recettes brutes du média. Le segment de l’alimentation, affiche une croissance supérieure à la moyenne du média (+15,9%) et les secteurs de la distribution (+24,8%), du voyage tourisme (+18,4%) ou encore des télécommunications (+31,3%) marquent une évolution sur la période. Dans le même temps, l’automobile (-3,4%), l’hygiène beauté (-1,8%) et les établissements financiers (-3,3%) sont en retrait ce mois-ci. Sur le cumul annuel, la durée publicitaire s’allonge de +7,9% sur le média, lequel enregistre +8,7% de recettes brutes souligne Kantar.

Le cinéma enregistre un bon mois de juillet où ses recettes brutes augmentent de +25,1%, essentiellement portées par le secteur culture loisirs dont la pression est renforcée de +27%. Au cumul, les recettes brutes du média progressent de +1,4%.

En radio, le mois de juillet se traduit par une hausse modeste de la durée publicitaire (+2,1%) et une stabilisation en valeur brute (+0,4%). Ce résultat est issu d’une activité à deux vitesses sur le média. D’une part, les stations musicales augmentent leur durée publicitaire (+3,8%) et leurs recettes brutes (+10,7%). D’autre part, les stations généralistes reculent en volume (-8,6% en durée) et en valeur brute (-11,2%) quand la durée publicitaire des programmes locaux se réduit (-13,7%) et leurs recettes brutes sont maintenues (+0,3%). Côté secteurs, si l’automobile (+25,8%), les télécommunications (+61,6%) et l’alimentation (+53,8%) renforcent leur présence de façon significative, la croissance du média est ralentie par le repli du voyage tourisme (-44,8%), secteur qui avait multiplié par 2 sa pression publicitaire l’an dernier. Sur le cumul annuel, la durée publicitaire est en hausse sur le média (+3,8%) ainsi que ses recettes brutes (+1,7%).

En presse, la pagination publicitaire globale recule de -9,4% malgré des volumes stables sur les magazines (+0,5%) et une hausse sur les quotidiens nationaux (+4,1%). Les pertes enregistrées par le media émanent notamment des quotidiens gratuits d’information et surtout du segment PRQ66, précise Kantar Media. En valeur, la presse enregistre un manque à gagner de -6,6% qui tient à la baisse d’activité sur les magazines (-2,7%). Pourtant, le secteur de la mode élargit sa présence de façon notoire (+18,4%) tout comme l’hygiène beauté (+7,1%) mais le segment reste pénalisé par le désengagement de la distribution (-13%) ou encore de l’automobile (-21,9%). A l’inverse, les quotidiens nationaux récoltent +8,1% de recettes brutes ce mois-ci avec des évolutions à deux chiffres pour les secteurs de la culture loisirs (+28,2%), de la mode (+44%) et des établissements financiers (+85,1%). Au cumul, la pagination de la presse décroit de -5,8% tandis que ses recettes brutes sont à -1,9%.

L'ADN - Le 29 avr. 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.