premium1
premium1
actu_22472_vignette

Il n 'y a pas que des problèmes de foot au Brésil

Le 29 avr. 2015

Reporters sans Frontières lance une nouvelle campagne qui surfe sur la défaite du Brésil durant ce mondial et rappelle un autre malaise grâce au slogan “Au Brésil, le foot se porte mal, mais pas autant que la liberté de la presse"

Reporters sans frontières donne le coup d’envoi d’une campagne visant à dénoncer ce déchaînement de violences qui s’abat sur toute une profession. Réalisée par l’agence BETC, cette campagne est disponible en français, anglais et portugais. Elle est composée d’un visuel aux couleurs du Brésil intégrant le slogan “Au Brésil, le foot se porte mal, mais pas autant que la liberté de la presse ” suivi du drapeau du Brésil avec le Christ de Rio se prenant la tête entre les mains dans son médaillon.

Le Brésil figure à la 111e position sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse. Depuis 2004, 21 journalistes ont été assassinés, dont 12 au cours de ces trois dernières années. Abattus sur la voie publique, leurs voix ont très souvent été sacrifiées au nom de la corruption, du narcotrafic et des conflits d’intérêts, précise l'association dans un communiqué.

 

L'ADN - Le 29 avr. 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.