sadtomate

Facebook, drug and gun

Le 6 oct. 2016

Le 3 octobre, Facebook lançait sa market place, une manière de fluidifier et simplifier les achats et les ventes entre abonnés… qui peuvent d’ores et déjà acheter drogues, armes. Les internautes se moquent et se montrent très créatifs!

Dans un communiqué de presse annonçant ce lancement, Facebook expliquait avoir constaté qu’un nouveau phénomène était en train de naître sur son réseau : plus de 450 millions de personnes, des voisins, des familles, des collectionneurs du monde entier s’en serviraient pour acheter ou vendre des objets. Aussi, pour les aider, et certainement aussi pour titiller ebay et Amazon…, le réseau a décidé de mettre en place sa propre market place. Un pictogramme a été ajouté sur l’application pour permettre aux utilisateurs de naviguer par catégorie, zone géographique et prix. Ils peuvent facilement accéder au profil, au nom et à la photo de l’utilisateur. Cette nouvelle fonctionnalité est accessible aux plus de 18 ans aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande via l'application Facebook pour iPhone et Android. D’autres pays devraient suivre dans les prochains mois.

Mais c’était sans compte la variété d’items que les internautes ont à vendre : fringues, bijoux, maison… enfants, animaux sauvages, prostituées, armes et drogues, tout se mélange et échappe souvent à l’autorité facebookienne via des groupes publics… et aujourd’hui ces ‘marchandises’ se retrouvent sur la market place officielle du réseau.

Rappelons les règles de Facebook :

Les articles, produits ou services vendus sur Facebook doivent être conformes aux standards de la communauté ainsi qu’aux politiques relatives au commerce. La vente des éléments suivants est interdite sur Facebook :

  1. drogues et médicaments illégaux, sur ordonnance et à usage récréatif ;
  2. produits du tabac ou articles publicitaires s’y rapportant ;
  3. compléments jugés dangereux ;
  4. armes, munitions ou explosifs ;
  5. animaux ;
  6. produits ou services pour adultes ;
  7. boissons alcoolisées ;
  8. produits de santé pour adultes ;
  9. services de jeux de hasard impliquant de l’argent réel ;
  10. biens, articles ou publications jugés comme étant (ou pouvant être) frauduleux, trompeurs, mensongers ou offensants, ou
  11. les positions à caractère sexuel.

Gênant pour Facebook... mais très amusant pour les internautes qui se sont découvert des aspirations mercantiles et ont décidé de profiter de l'affaire. Florilège des annonces les plus drôles...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.