premium 1
Daniel Sieradski Fake News Facebook

Facebook challengé par un activiste sur les fausses infos

Le 6 déc. 2016

Un journaliste activiste a développé une extension pour lutter contre les fausses informations. Sa cible principale ? Facebook.

Daniel Sieradski est un journaliste - technologiste - activiste qui a créé BS Detector. Un outil qui permet d'alerter les internautes sur la qualité des informations consultées. Cette extension intégrable à votre navigateur catégorise les news à risques en 8 catégories :

  • les fausses informations
  • les informations satiriques
  • les informations relayant des positions politiques extrêmistes
  • les informations qui alimentent les théories du complot
  • les informations qui véhiculent des rumeurs sans source fiable
  • les informations émanant de pays où la censure est forte
  • les informations se basant sur des sources scientifiques douteuses
  • les informations qui font l'apologie du racisme, de la misogynie, de l'homophobie, et autres formes de discrimination

Un activiste prend les devants

Le développement de cette extension intervient à un moment où la lutte contre les fausses informations (qui auraient contribué à l'élection de Donald Trump) est en pleine réflexion chez Google et Facebook.

Le journaliste - activiste de 37 ans confiait à The Guardian qu'il avait développé cette extension en réponse aux commentaires de Mark Zuckerberg qui refusait de reconnaître la part de responsabilité de Facebook dans cette élection.

Au jeu du vrai-faux les médias aussi s'y perdent

Une anecdote a récemment réjouit le créateur de B.S. Detector : l'erreur commise par le site Tech Crunch. Le média pensait que Facebook avait développé son propre système de vérification d'informations, et a donc rédigé un article sur le sujet. Cette erreur a été commise car le journaliste avait oublié qu'il avait installé BS Detector sur son navigateur.

Le détecteur de fausses informations a donc, en quelques sortes, contribué à faire publier une fausse information. Daniel Sieradski s'est empressé d'interpeller le média afin qu'il rectifie son article.

Facebook bloque l'accès à l'extension

Pour en remettre une couche sur la position douteuse de Facebook vis à vis des fausses informations, le créateur n'a pas manqué de souligner que le site interdisait l'utilisation de l'extension sur son site pour des raisons de sécurité. Une aberration pour l'activiste qui explique qu'en aucun cas la sécurité ne peut être remise en cause. Facebook a depuis levé le blocage.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.