Homme machine

e-commerce : les humains résistent aux I.A.

New York Magazine vient de lancer un site dédié au shopping en ligne. Sa création de valeur ? L’écriture et la curation humaine.

A l’approche des fêtes de fin d’année, les listes commencent à se remplir, et à ce jeu Amazon crie déjà victoire puisque la marque prévoit une croissance de 17 à 27% par rapport à l’année dernière pour atteindre entre 42 et 45.5 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Offre pléthorique, stratégie de prix agressive, confort de livraison et force de recommandation des I.A. constituent quelques-uns des piliers de la plateforme leader du e-commerce.

Pour répondre à cette dictature automatisée, le New York Magazine a lancé un site dédié misant sur la curation humaine pour trouver les meilleurs cadeaux. Son nom ? The Strategist, comme pour rappeler que face à l’intelligence artificielle, seul l’humain peut être assez fin stratège pour relever le défi de cette fin d’année : trouver le bon cadeau pour la bonne personne.

Bienvenue sur The Strategist, un nouveau site pour vous aider à acheter sur Internet. Il est publié par des personnes (pas des robots) et il a été conçu pour couvrir les avis d’experts les plus pertinents pour trouver les bonnes choses à acheter dans ce vaste univers qu’est celui de l’e-commerce.

Alors oui on peut se dire que la liste de cadeaux… n’a rien de neuf. Comme le précise le média, cette curation et cette écriture sont d’ailleurs pratiquées depuis près de 50 ans par les rédacteurs du magazine. Mais ce lancement souligne aussi une approche stratégique intéressante : rapprocher contenu et e-commerce pour exister face aux machines comme Amazon et leurs intelligences artificielles. Et dans ce scénario, les médias, leur curation et leur rédaction humaine sont plus que pertinents pour faire le poids.

Parfois appelé « content commerce » ou encore « visual commerce » cette technique pourrait permettre de court-circuiter (toute proportion gardée) les grands portails pour faire connaître des produits niches et souvent ignorés de ces plateformes leader par le prisme des contenus ou des influenceurs.

C’est ainsi que des startups comme Project September permettent aux utilisateurs d’acheter directement les vêtements et accessoires présentés chez les principaux éditeurs, mais également les sélections de stylistes et les tenues portées par les icônes de la mode en un clic. Avec la montée de réseaux sociaux visuels comme Instagram qui compte plus de 500 millions d’utilisateurs actifs par mois, et un lien vers le e-commerce toujours plus poussé, le visual/content commerce pourrait bien connaître une belle croissance au cours de ces prochaines années.

Cela est sans compter sur Amazon qui a déjà lancé sa propre offre de visual/content commerce avec Style Code Live, un show en direct dédié à la beauté dans lequel les internautes peuvent acheter les produits diffusés sur la vidéo… en un clic.

©Tommo, Paul-III.a dessinant Patrick Tresset

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.