premium 1
Meme

Des étudiants d’Harvard virés pour des mèmes obscènes

Le 8 juin 2017

Une dizaine d’étudiants admis à Harvard ont finalement été recalés pour avoir échangé, au sein d'un chat privé Facebook, des mèmes racistes, sexistes et antisémites.

« Avec le recul, je réalise que ces mèmes étaient de mauvais goût », « je ne voudrais pas compromettre mon avenir pour quelque chose d’aussi stupide »... Voilà le genre de commentaires que l'on peut lire sur la discussion privée Facebook épinglée par l'administration d'Harvard. Mi-avril, celle-ci a sanctionné une dizaine d'étudiants qui avaient partagé, via ce chat privé, des mèmes sexistes, racistes et antisémites. Admis, ils ont finalement été recalés par la prestigieuse université.

Discussion message privée Facebook

Dans un premier temps, les élèves en question discutaient sur le groupe officiel de leur classe, appelé  « la promotion 2021 de l’université d’Harvard ». « Beaucoup d’étudiants étaient excités à l’idée de former un groupe avec des personnes qui partagent les mêmes centres d’intérêt », a déclaré Jessica Zhang, une future première année, au Harvard Crimson, le journal de l’université. « Quelqu'un, ajoute-t-elle, a posté un message à propos d'un groupe de discussion avec des personnes qui aiment les mèmes ».

Ainsi était né le groupe privé « Harvard memes for horny teens » (en français : « mèmes de Harvard pour jeunes bourges en chaleur »). Le créateur du groupe, un futur première année contacté par Buzzfeed, raconte : « Les quatre premiers mois, c’était super. Juste des mèmes et des discussions à propos de la vie, comme un forum où les gens discutent. » Mais quelques membres décident alors de créer un chat privé de groupe, plus sombre, appelé « General Fuckups ».

Pour y entrer, un étudiant explique à Buzzfeed qu’il y a un « rite de passage ». Chaque « membre » doit envoyer un même obscène. Le but ? Avoir des preuves pour qu’au moindre pépin, les étudiants puissent se dénoncer les uns les autres.

Discussion privée Facebook

Il y a deux jours, The Tab a publié une sélection des messages et des mèmes incriminés. On y voit des blagues sur les Juifs et la maltraitance infantile, ou encore des messages racistes visant des minorités.

Discussion privée Facebook

Discussion privée Facebook

Discussion privée Facebook

Discussion privée Facebook

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.