bannière 2
bannière 2
premium1
osons causer vidéo youtube

Ces youtubeurs qui font dans la politique

L'ADN
Le 25 avr. 2017

Ils sont jeunes, ils s’intéressent à la politique et ils en ont marre. Marre des partis. Marre des médias. Marre que l’on ne leur donne jamais la parole. Alors ils la prennent. Petit tour d’horizon, non exhaustif. Par Francisco Roa Bastos.

Le vent se lève

« Média d’opinion alternatif qui mènera la bataille des idées »

  • Créé en décembre 2016
  • 9 400 friends Facebook – 738 abonnés Twitter

Antoine Cargoet est étudiant à Sciences-Po Rennes, et il a fondé ce nouveau journal en ligne, qui revendique son ancrage à gauche et son inspiration gramscienne. Avec un réseau de 74 rédacteurs, presque tous étudiants, il travaille à « contrer l’hégémonie », des médias dominants et de ceux d’extrême droite, en construisant un média d’opinion, mais qui parle à tout le monde. Un site qui monte. lvsl.fr

Osons causer

« Blabla d’intérêt général »

  • Créé en juin 2015
  • 117 000 abonnés YouTube – 358 000 friends Facebook – 9 200 abonnés Twitter

Fin 2014, trois colocs (Ludo, Stéph et Xav’), formés à la socio et à la philo et énervés par les blogs à la Soral, rêvent de créer leur propre média. L’idée est simple : développer un discours d’opinion, documenté mais antijargon, « depuis notre chambre et notre position de citoyen ordinaire ». Face à la « petite musique hégémonique » qui se dégage des médias traditionnels, ils veulent « faire descendre la politique de son piédestal », en tournant des vidéos qui s’assument engagées mais qui s’adressent à tous. osonscauser.com

Osons Causer

Le Fil d’actu

« Tous les jeudis, l’émission qui donne du sens à l’information »

  • Créé en octobre 2015
  • 35 000 abonnés YouTube – 130 000 friends Facebook – 4 500 abonnés Twitter

Ils sont dix. Beaucoup ont un passé militant dont ils ont gardé le regard engagé, qu’ils assument. « On ne prétend pas à la neutralité, mais on veut sortir des idéologies, ce prêt-à-penser qui déforme le réel. » Et qui se niche partout, même dans les médias classiques. Eux voulaient repartir de l’expérience des gens. Alors ils ont créé leur propre JT. « On a voulu faire un JT qui soit celui que l’on aimerait voir. On a gardé le format traditionnel, mais c’est pour mieux montrer notre différence sur le fond. » Trois sujets de cinq minutes par émission (et une nouvelle émission pour parler des programmes de la campagne, plutôt que des candidats). C’est ça, Le Fil d’actu. De l’information contextualisée, au plus près de ceux qui la font, et de ceux qui la regardent. facebook.com/lefildactuofficiel

Le Fil d'Actu

Le Stagiaire

« Le journal participatif qui donne la parole aux jeunes »

  • Créé en octobre 2015
  • 635 friends Facebook

« Parle-nous de ce que tu kiffes. » Voilà le mot d’ordre. À la fois blog et vidéoblog, Le Stagiaire assume un positionnement doublement jeune : il veut replacer la jeunesse au centre du politique, à la fois comme sujet et acteur. Pour Bastien, cofondateur : « Les médias, les politiques parlent souvent à notre place pour dire n’importe quoi. Nous, on voulait tendre un micro aux jeunes, pour qu’ils parlent de ce qu’ils veulent, comme ils veulent. » Et surtout de politique, « parce que tous les jeunes parlent politique ! ». le-stagiaire.info

Le Stagiaire

Demos Kratos

« Des vidéos accessibles à tous pour mieux comprendre l’actualité et la politique ! »

  • Créé en mars 2016
  • 6 600 abonnés YouTube – 17 800 friends Facebook

Depuis Amsterdam (en Erasmus), Julien explique pourquoi il a créé Demos Kratos. « J’ai toujours été fan de politique, c’est pour ça que je fais Sciences-Po Grenoble. Mais j’étais frustré par les débats superformatés. Alors j’ai voulu ouvrir le débat avec plus de monde. » Et il a choisi la vidéo, média qu’il maîtrisait déjà et qui lui permet d’ouvrir la discussion avec son public, « pour lui donner envie de s’intéresser au sujet et de se cultiver par lui-même ». facebook.com/DemKrat

Le Raptor dissident

« La dose de haine dont YouTube avait besoin »

Créé en février 2015

399 700 abonnés YouTube – 100 300 friends Facebook – 72 600 abonnés Twitter

Le Raptor dissident fonde son succès sur une violence verbale revendiquée et remarquée (plusieurs de ses vidéos ont récemment été retirées par YouTube), mais aussi sur ses attaques contre les Youtubeurs qui le prennent pour cible. Vraie star de la vidéosphère d’extrême droite, il est suivi par près de 400 000 abonnés qui en ont fait un point de ralliement, parfois malgré lui. facebook.com/LeRaptorDissident

Le Raptor dissident
Commentaires
  • Osons Causer c'est clairement du marketing politique pour Mélanchons à coup de vidéos courtes et bêtes sur Facebook pour dire aux jeunes "ouai t'as vu, vote Mélanchon, Macron c'est un naze". Formé à la socio et à la philo ? En terminal peut-être oui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour