actu_12430_vignette_alaune

Avec NEON, Prisma Media veut toucher les 25/35 ans

Prisma Media lance un nouveau magazine, NEON, et pour plaire aux 25/35 ans, la rédaction se mobilise.

NEON le nouveau bimestriel de la maison Prisma sortira en kiosque le 21 mars prochain.  Sa déclinaison sur le web  et sur tablettes sera disponible le 24 avril prochain. NEON est une adaptation du magazine allemand qui existe depuis 2003, et est vendu à 240 000 exemplaires. Pour Prisma Media qui a investi 3 millions d'€ pour son dernier né, le groupe mettra en place 200 000 exemplaires sur ce premier numéro vendu au prix de lancement d'1,50 € (3,50 € au second numéro) et espère atteindre l'objectif de 80 000 exemplaires vendus.

NEON est réalisé pour le coeur de cible 25/35 ans, mixte et déjà lecteurs de magazines, tels que GQ, Courrier International, Les Inrocks, Technikart, Télerama selon Olivier Carpentier, rédacteur en chef de NEON.

Répondre aux aspirations des trentenaires, à leurs envies de légèreté, à leur volonté de donner du sens au monde, à leurs besoins de se nourrir d’expériences et aussi à celui d’appartenir à une communauté. Le magazine est organisé en six grandes parties : Partager (brèves, actu), Voir (sujets d’actualité, reportages) , Ressentir (le corps, les sentiments, la psychologie), Connaître (les autres et moi : boulot, travail, comportement et vie sociale), Avoir (consommation) et Respirer (culture).

Pour cela, la rédaction semble se mobiliser sur les préoccupations de ses lecteurs, prête à tout. Pour le papier "4 jours sans dormir", le journaliste Julien Chavanes à testé pour ses lecteurs les troubles du sommeil ; Lara Fritzsche a, elle, testé les insectes. Des sujets quotidiens mais un ton décalé, plutôt branché, NEON glisse un premier papier sur le coup de foudre et à la fois se fait l'écho du collectif d'artistes qui agit contre Poutine, crée une page WTF qui raconte dans ce numéro le tweet qui a entraîné quelques japonaises à se mettre à lécher des poignées de porte.

L'agence Change a réalisé la campagne d'affichage du bimestriel.

 

Prisma Media envisage d'autres lancements d'ici la fin de l'année dont la sortie en avril ou mai de Géo Arts. En 2013, le groupe envisagerait le lancement d'un nouveau magazine.

 

En attendant NEON, vous pouvez le suivre sur Facebook

 

Virginie Achouch

 

 

 

 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.