premium 1
premium 1 mobile
billet d'argent disney mickey

Les 5 actus médias qu'il ne fallait pas manquer

Le 7 nov. 2017

Disney veut racheter des parts de la Fox pour contrer Netflix, Facebook présente ses nouvelles fonctionnalités, une plateforme protège les journalistes menacés de mort... les médias se renforcent !

Disney prépare ses armes face à Netflix

Déjà détenteur de la chaîne nationale américaine ABC ou encore ESPN, Disney a un appétit d'ogre. Selon la chaîne CNBC et le Wall Street Journal, Disney aurait échangé avec 21st Century Fox au sujet du rachat de plusieurs de ses actifs, à commencer par ses précieux 39% de parts dans le réseau câblé européen Sky. Plusieurs médias américains précisent que les discussions ont eu lieu il y a de cela quelques semaines avant d'être interrompues. Disney et 21st Century Fox ne seraient finalement pas parvenus à un accord. Le géant du divertissement aurait aussi visé à acquérir le studio de cinéma du groupe américain et plusieurs de ses chaînes comme National Geographic ou FX. Disney prévoit de lancer son propre service de sVOD dès 2018 avec une offre sportive. L'offre séries et films attendra 2019. Ces acquisitions permettraient à ce nouveau business de s'implanter plus rapidement en Europe et profiter de contenus supplémentaires pour faire face à Netflix, avec lequel il a rompu son accord de diffusion signé début 2016. Et le CAC semble lui donner raison, Netflix ayant nettement reculé en bourse.

Facebook en passe de lancer deux nouvelles fonctionnalités : le pot commun et les breaking news

Tremblez, Leetchi et Le Pot Commun, Facebook s'intéresse au marché des cagnottes avec la nouvelle fonctionnalité Red Envelope... sans commissions. Copiée du réseau WeChat, la Red Envelope fait référence au paquet rouge, une somme d'argent transmise traditionnellement dans la culture chinoise le jour de l'an. Il serait donc bientôt possible de transmettre une somme d'argent à des contacts Facebook très bientôt.

Facebook testerait une autre fonctionnalité qui pourrait intéresser de très nombreux médias. Les « breaking news » permettent ainsi de propulser une publication sur le fil d'actualités des utilisateurs abonnés, avec une date d'expiration.

Une nouvelle plateforme en ligne protège les journalistes menacés de mort

L'association Freedom Voices Networks dévoile, avec le soutien de Reporters Sans Frontières, « Forbidden Stories », un projet qui a pour objectif de sécuriser le travail des journalistes. Cette plateforme en ligne leur permet de sécuriser leurs enquêtes : si le journaliste est menacé, s'il disparaît, s'il est emprisonné ou même tué, ses confrères pourront reprendre les investigations, les parfaire pour enfin les diffuser. Hautement sécurisée, la plateforme Forbidden Stories fait ainsi office de cloud géant de l'information mondiale à l'aide du logiciel SecureDrop auquel les journalistes se connectent en tout anonymat avec Signal, une messagerie cryptée.

Transformation numérique : le New York Times voit son nombre d'abonnés exploser

Le New York Times a vu son nombre d'abonnés en ligne augmenter de 60 % depuis un an. Le quotidien américain, qui capitalise sur le numérique depuis de très nombreuses années en orientant ses lecteurs vers son site internet et le mobile, dispose désormais de quelques 2,5 millions d'abonnés. Le journal profite aussi d'une hausse significative de ses recettes publicitaires, avec une progression de 11% entre juillet et septembre. Le New York Times peut remercier Donald Trump mais aussi à sa campagne de communication agressive de début d'année : la crainte suivant les résultats de l'élection présidentielle américaine a engendré quelques 348 000 abonnements au premier trimestre 2017, un record. En revanche, la chute du papier semble inexorable : les recettes publicitaires en ligne progressent, mais celles de l'édition papier baissent de 20,1% sur l'année.

 

Twitter a supprimé les résultats de recherche liés au hashtag #bisexual

Twitter est accusé de censure par ses utilisateurs. Plusieurs internautes ont découvert que la recherche du terme « bisexual » ne menait... à rien. Ni photos, ni vidéos, ni actualités lorsque des requêtes comme « homosexual », « gay » ou « lesbian » obtenaient les résultats escomptés. Twitter a rapidement annoncé travailler à la résolution du problème mais n'a pas pu éviter les protestations.

Le problème n'a pas seulement touché le terme « bisexual », les mots « sex », « butt », et « boobs » ont aussi disparu de toutes les recherches.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.