bannière 2
premium 1
premium 1
Yeux de femme Google

Publicité ciblée : le joli coup de com’ de Google

Le 26 juin 2017

Google a annoncé mettre fin au scan des boîtes Gmail pour faire de la publicité ciblée. Elle n'a pas dit, cependant, vouloir arrêter la publicité ciblée, ni lire le contenu de nos boîtes mail.

De l'importance de savoir lire entre les lignes. Google a annoncé, vendredi 23 juin, que l'entreprise ne « scannera » plus le contenu de nos boîtes Gmail. Une pratique utilisée jusqu'alors afin de réaliser des campagnes de publicités ciblées. Le « contenu [des mails] ne sera pas utilisé et lu [par des programmes informatiques] pour faire de la publicité personnalisée » a indiqué le géant américain dans un communiqué. La mesure devrait entrer en vigueur d’ici la fin de l’année.

Cela ne signifie pas, pour autant, que les utilisateurs de Gmail ne recevront plus de publicités ciblées, ni que Google arrête cette pratique. Elles seront simplement faites sur la base d’autres données. Celles récoltées depuis vos recherches internet par exemple, ou encore via les vidéos YouTube que vous consultez. Cela ne veut pas dire, non plus, que nos boîtes mail ne seront plus scannées. Car la firme utilise ces données pour d'autres fins que la publicité ciblée.

« Par ailleurs, précise Numerama, si Google ne scanne plus votre courrier électronique pour personnaliser ses réclames, le groupe va continuer à le scanner pour tout un tas de raisons. » En premier lieu, rappelle le site, « à des fins de sécurité afin d’empêcher au maximum que votre boîte de réception soit envahie par du spam, des tentatives de hameçonnage [ou] des messages malveillants […] » Mais aussi parce que Google propose des services qui se basent sur l’analyse des mails : l’application Google agenda, entre autres.

Une pratique décriée à plusieurs reprises

En 2016, une plainte collective avait été intentée contre Google, accusé de scanner les courriels pour faire de la publicité ciblée. La société avait alors invoqué des raisons sécuritaires, mais aussi indiqué que de telles pratiques étaient explicitement mentionnées dans les conditions générales d’utilisation. « Un accord amiable avait ensuite été présenté à la justice par les deux parties mais rejeté mi-mars par un juge fédéral, qui estimait que le groupe n'expliquait toujours pas clairement ses procédures de lecture des mails à des fins de publicité ciblée. », précise l’AFP.

De même, en 2010, un internaute américain avait déposé plainte contre Google, toujours pour les mêmes raisons. Là encore, la société avait invoqué des raisons de sécurité. Un argument un peu faible lorsque l’on sait que la publicité représente 88% du chiffre d’affaires de Google, qui peut difficilement se passer de cette denrée précieuse.

Commentaires
  • Je trouve ça insupportable pour ma liberté individuelle qu'une entreprise quel qu'elle soit s'autorise à violer l'intimité de mes correspondances privées. C'est juste un truc que je ne veux pas ni pour moi, ni pour les générations à venir qui ne savent même plus ce que le mot liberté veut dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.