habillage
premium1
3

Touche pas à mon Heetch

Le 29 nov. 2016

La communauté Heetch s’associe à Buzzman pour défendre bec et ongles le service aujourd’hui menacé en France. Tweets à l'appui.

Heetch est une plateforme de mobilité nocturne dédiée aux jeunes pour aller et rentrer de soirée en toute sécurité. Lancée en septembre 2013, elle permet à des conducteurs particuliers qui conduisent de temps en temps d'amortir le coût de leur véhicule. Heetch propose ainsi une mise en relation de conducteurs et d’usagers qui partagent des trajets moyennant un dédommagement contribuant à l’amortissement du véhicule (en moyenne les chauffeurs perçoivent 1 850 € par an – le montant est plafonné à 6 000 euros par an).

Le succès auprès des jeunes fêtards, souvent étudiants et vivant en dehors de Paris, est immédiat : l’application leur permet de rentrer en toute sécurité. Pour autant, la préfécture de Police voit ce service d’un très mauvais œil et prend la décision de le condamner en 2015 par un arrêté : « Dans le cadre des orientations ministérielles, le Préfet de police a pris ce jour un arrêté d’interdiction contre l’activité illicite des personnes qui utilisent des systèmes de mise en relation de clients avec des chauffeurs de véhicule en dehors du cadre de la loi ce qui génère des troubles graves à l’ordre public. Cette interdiction vise notamment les personnes utilisatrices des applications Uberpop, Heetch et Djump. »

Heetch

Face à cet arrêté, Heetch n’a cessé de rappeler sa différence avec les chauffeurs de VTC et notamment UberPop : l’entreprise fait en effet appel à des conducteurs particuliers qui conduisent de temps en temps ; le service est ouvert de 20h à 6h uniquement ; il n’y a pas de tarification mais une suggestion de prix comme pour les services Drivy et Blablacar ; 75% des trajets sont réalisés du jeudi au samedi soir et 2/3 des déplacements commencent ou finissent en banlieue.

Heetch

Une étude menée auprès des utilisateurs Heetch a d’ailleurs démontré, non pas une concurrence, mais une réelle complémentarité avec les autres moyens de transports (voiture personnelle, transports en commun, vélos, marche, offres professionnelles type VTC et taxis, etc.). En effet, la moitié des déplacements faits avec Heetch n’auraient pas pu être faits avec un autre mode de transport. Comment l’expliquer ? Heetch est ouvert uniquement la nuit, lorsque l’offre de transport en commun est très limitée, alors même que l’étude démontre que les utilisateurs Heetch sont des habitués des transports en commun : 65 % d’entre eux déclarent les utiliser « tous les jours ou presque ».

Le 8 décembre prochain, Heetch comparaîtra devant le tribunal correctionnel pour « complicité d’exercice illégal de la profession de taxi » à la suite de l’ajournement de son procès le 22 juin dernier. Pour soutenir le service, l’agence Buzzman vient de dévoiler une campagne qui reprend les tweets des usagers Heetch. Intitulée «La Voix des Jeunes», elle est constituée exclusivement de tweets authentiques - ni modifiés, ni tronqués. Une lettre ouverte aux pouvoirs publics est lue en voix-off par les utilisateurs que la start-up a invités pour une séance d’enregistrement aux Studios Ferber à Paris. Ces voix ont ensuite été arrangées et mises en musique par l’artiste français Jacques Auberger.

Heetch Buzzman
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.