actu_26551_vignette_alaune

Pas de sifflets pour la Russie

De peur de revivre la même humiliation qu’en 2014, la Russie a bénéficié d’un dispositif anti-huées pendant l’Eurovision. Une innovation technique mise en place par l’organisation.

L’année dernière, en pleine crise ukrainienne et au moment où la Russie adoptait des lois jugées homophobes, les jumelles Tolmachevy avaient été copieusement huées et sifflées pendant l’Eurovision. Par question donc que cela se reproduise : les organisateurs du concours ont installé un dispositif anti-huées pour éviter que leur candidate ne se retrouve au cœur d’une atmosphère pesante.

Une réduction sonore qui n’a pas empêché la chanteuse russe Polina Gargarina, arrivée deuxième, de se faire siffler au moment de l’annonce des résultats. Elle a pu compter néanmoins sur le soutien de Conchita Wurst, gagnante 2014.

 

(Photo: Action Press/REX Shutterstock)

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.