habillage
premium1
habillage
actu_28195_vignette_alaune

Nestlé accusé d’assécher la Californie

Le 14 oct. 2015

Le géant suisse volerait l’eau de la région de Sacramento pour la vendre en bouteille aux consommateurs, tout en réalisant un profit non négligeable. Mais cela n’a pas échappé aux organismes de protection de l’environnement, qui demandent des comptes.

Alors que la conférence sur les changements climatiques, la COP 21, doit se tenir à Paris le mois prochain, la sécheresse qui sévit actuellement en Californie ne cesse de s’aggraver. Si le réalisateur Bennett Johnson, alerté par le monumental gaspillage d’eau, avait décidé de réagir avec un film choc et les Californiens ont drastiquement réduit leur utilisation d'eau au cours de l'année, d’autres ne changent rien à leurs habitudes, même les plus controversées.

C’est le cas de Nestlé, qui puise des millions de litres chaque année dans la région de Sacramento, y compris dans la forêt nationale de San Bernardino, mettant en danger des espèces animales et végétales protégées. Et, cerise sur le gâteau, tout cela est effectué sans permis valable, puisque d’après le The Desert Sun, les permis de pompage pour exploiter l’eau des sols de Californie ont expiré respectivement en 1988 et en 1994. Ce serait donc sans autorisation  et en dépit des conditions climatiques extrêmes que subit en ce moment la région que Nestlé assèche les réserves américaines. Le quotidien précise également que des centaines d'autres entreprises exploitent certainement les ressources des sites préservés avec un permis dépassé.

Des organismes de protection de l’environnement ont donc attaqué en justice l’US Forest Service, en charge de la gestion des forêts nationales, pour avoir laissé le groupe suisse exploiter les nappes phréatiques illégalement. Si la plainte n'est pas entendue, la situation, qui est déjà très préoccupante, pourrait devenir dramatique, et ses conséquences irréversibles...

 

Source photo: Salon

L'ADN - Le 14 oct. 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.