premium 1
premium 1 mobile
Maneki-neko en or

Les 5 actus business qu'il ne fallait pas manquer

Le 22 nov. 2017

Facebook détrôné par une entreprise chinoise, Uber annonce avoir dissimulé une fuite de millions de données, Google vous localise en permanence sans votre accord... le monde du business fait son mea culpa !

Le géant du numérique chinois Tencent s'incruste aux côtés des GAFA

Les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ont de quoi avoir peur, leurs homologues chinois BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) reviennent à la charge ! Cette semaine, Tencent a réussi l'exploit de détrôner Facebook et ses 519 milliards de capitalisation mardi 21 novembre en bourse avant que l'Américain repasse devant dans la journée. Encore loin derrière Alphabet et Apple, le géant est par la même occasion devenu la première entreprise chinoise à dépasser les 500 milliards de dollars de cotation. Le succès s'explique par l'envolée des bénéfices de la société du côté des réseaux sociaux mais aussi des jeux vidéo. En effet, Tencent est propriétaire de WeChat, une application de messagerie instantanée rassemblant presque 1 milliards d'utilisateurs actifs par mois (980 millions). Côté gaming, le chinois capitalise sur ses derniers rachats, à savoir l'entreprise scandinave Supercell, développeur des très populaires Clash of Clans et Boom Beach ainsi que de Riot Games, l'entreprise derrière le jeu League of Legends, le jeu le plus joué au monde. Tencent enregistre aussi une très forte hausse de ses bénéfices grâce aux jeux mobiles et notamment Honour of kings, un jeu qui compte plus de 80 millions d'utilisateurs.

 

Le nouveau CEO d'Uber révèle que l'entreprise a dissimulé une fuite de 57 millions de données consommateurs

Uber fait son mea culpa ! Encore ? L'entreprise avait déjà eu l'occasion d'exprimer ses nouvelles valeurs à travers une campagne mondiale articulée autour de sa marque et ses erreurs passées. Dans un communiqué le nouveau directeur général d'Uber, prend la parole. Avec en tête l'objectif de redorer le blason de l'entreprise, Dara Khosrowshahi révèle, dans un souci de « transparence et d'honnêteté », que le VTC a été victime d'une attaque informatique grandeur nature, tenue secrète jusqu'à présent. On apprend ainsi la fuite de plus de 57 millions de données utilisateurs dans le monde en 2016, dont 600 000 conducteurs rien qu'aux Etats-Unis. Noms, adresses e-mail et numéros de téléphone ont été dérobés, Uber assure qu'aucune carte de crédit ou données de géolocalisation n'ont été volées. Pour rapidement régler le problème, l'entreprise a choisi d'utiliser des méthodes peu reluisantes selon le New York Times... Uber aurait ainsi versé 100 000 dollars aux hackers responsables de la fuite afin qu'ils détruisent toutes les données copiées. Uber n'a pas été très malin par le passé, mais on saluera l'effort de son nouveau CEO de faire amende honorable.

 

Google vous géolocalise, même sans votre accord

Vous pensiez vous rendre invisible en décochant l'option GPS de votre téléphone ? C'est raté ! Quartz révèle que Google récolte les données de localisation de tous les smartphones Android, avec ou sans votre accord. En absence de signal satellite, la firme de Mountain View utilise l'adresse des antennes téléphoniques proches de vous. La géolocalisation est logiquement moins précise, mais elle permet d'avoir un aperçu de vos déplacements quotidiens. Interrogé par Quartz, un porte-parole de Google précise que ces données n'ont jamais été utilisées ni stockées et déclare que l'entreprise mettra fin à cette pratique dès ce mois-ci. Les explications restent très vagues : l'Américain parle d'une étape nécessaire à l'amélioration des performances de ses services. On pourrait penser à un usage destiné à de la publicité hyper-ciblée, mais Google réfute cette théorie : « Nous n'avons jamais intégré l'identification précise de téléphones dans notre système de synchronisation réseau, les données sont immédiatement supprimées ». Convaincus ?

 

Honda utilise Facebook pour rappeler ses véhicules défaillants

Pour la sécurité des Américains, Honda s'offre les services des réseaux sociaux. Aux Etats-Unis, des dizaines de millions de voitures sont victimes d'airbags défaillants issus de l'équipementier Takata. Alors que des millions de véhicules n'ont toujours pas été réparés, Honda, l'une des marques automobiles affectées par le problème, n'a remplacé que 71% du parc concerné. Elle a donc choisi de traquer les derniers propriétaires de voitures défaillantes directement sur Facebook pour plus d'efficacité. Ainsi, à l'aide de Facebook Custom Audiences, l'entreprise retrouve et cible les propriétaires des voitures n'ayant toujours pas été rappelées à l'aide de leurs adresses e-mails pour les pousser à renvoyer leur(s) véhicule(s) à travers des publications sponsorisées. Honda s'est pour l'occasion entouré, en vidéo, de plusieurs victimes des airbags Takata qui racontent leurs histoires pour davantage engager leurs consommateurs.

 

This FREE Airbag Repair Could Save Your Life

Symaps, l'appli qui optimise l'implantation d'une entreprise sur le territoire

Crée en Corée du Sud il y a plus de deux ans, la start-up Symaps récemment arrivée en France, plus particulièrement chez Station F, remporte le concours Tech in France. L'entreprise cherche à accompagner les nouveaux business dans leurs implantations, notamment du côté des grands groupes. Où s'installer ? Dans quel écosystème ? Sur quel territoire ? La solution proposée par son fondateur Michael Mas utilise la géocalisation aidée du machine learning pour préconiser à ses clients les lieux idéaux pour développer leurs activités. La startup peut se vanter d'avoir obtenu la confiance de grands comptes, à commencer par Louis Vuitton ou encore Tesla auxquels il fait payer un abonnement.
Symaps.io
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.