premium1
premium1
habillage
actu_26037_vignette_alaune

Design thinking : un mode de pensée

Le 20 avr. 2015

En France, nous assistons à un tsunami du design thinking. Au rythme de quelques articles par semaine sur une presse de plus en plus généraliste, le concept se diffuse. Analyse par Christophe Tallec, Fred Arnoux et Benjamin Duban.

Le principe est simple : combiner les questions de viabilité, de faisabilité technique et de désirabilité pour les utilisateurs et parties prenantes d’un produit, d’un service, d’une expérience. IDEO, agence globale de design initiatrice de la méthode et acteur de sa diffusion, à travers ses kits, l’ouvrage de son pdg ou encore la D. School de Stanford, la “Design school” à travers son cours accéléré dédié au sujet sont quelques unes des ressources disponibles en ligne sur la méthode.

La pensée design appliquée au services, aux expériences et à l’organisation qui les conçoit et les délivre

Pour l’organisation, il s’agit finalement d’adopter en cycle court les capacités d’exploration, d’apprentissage et de conception (cf modèle wds d’exploration - apprentissage - conception complètant le modèle stim) comme vu dans l’article précédent sur la génétique des objets. Les entreprises ont 3 enjeux de conception :

 

Une conception pour l’adoption, qui combine le design de l’expérience de l’utilisateur à chacune de ses interactions avec un produit, un service et le design du comportement pour ancrer l’expérience et en maximiser l’adoption. Le design thinking, qui permet de mettre les concepteurs en empathie avec leurs cibles d’utilisateurs, s’applique alors pour identifier les motivations, les capacités, les déclencheurs d’un utilisateur dans une situation donnée, permettant l’adoption, ou la génération de nouveaux comportements et in fine de nouvelles habitudes.

Une conception pour une transformation durable des habitudes où ce n’est plus l’offre statique mais la capacité d’apprentissage d’un service ou d’un produit qui est conçue, apprenant des comportements utilisateurs à chaque interaction. C’est l’exemple du thermostat apprenant de Nest. Le design thinking permet dans ce cas une exploration systémique des moments clés dans lesquels les interactions d’un utilisateur avec un concept donné (produit, service), seront stratégiques pour l’ancrage dans le quotidien de l’utilisateur.

 

Une conception pour la disruption et la création de connaissances associées car ces offres sont enfin conçues pour générer de nouvelles connaissances afin de mieux comprendre les besoins de leur utilisateurs, au delà de la transformation des habitudes. A l’image du thermostat apprenant de Nest, ces nouveaux acteurs qui convient le design sur chacune des dimensions de leur produit.

 

La rencontre du design thinking et de la génétique des objets à  l’Acceleration Learning

Comme évoqué précédemment, l’expérience “Acceleration Learning” développée par Stim et wds propose de permettre la rencontre des deux mondes, afin d’accélérer apprentissages et mise en mouvement des organisations. A l’heure où l’innovation est convoquée sous toutes ces formes, qu’elle soit technologique, d’usage, de processus, organisationnelle, ou encore au niveau même des modèles économiques, ce sont autant de dimensions d’une organisation et de ces offres qui sont à réinventer. En effet, les entreprises se doivent d’être innovantes face à des disrupteurs qui utilisent le design sous toutes les coutures. Comme évoqué dans l’article précédent sur la génétique des objets ou sur la philosophie de l’acceleration learning, les organisations doivent désormais se préparer à être innovantes sur tous les fronts.

 

Dans la pratique, toutes les entreprises n’ont pas encore fait le pas du design et de l’ingénierie de rupture pour combiner innovation d’usage et innovation technologique. Ces deux mondes doivent se rencontrer davantage, ils sont appelés à faire partie des acteurs clés des routines des organisations. L’innovation de rupture effraie encore, pour la part d’inconnue qu’elle représente nécessairement, faisant la part belle à l’innovation incrémentale, plus rassurante.

 

C’est ce que vous pourrez retrouver en une matinée d’experience unique lors de notre événement Acceleration Learning qui aura lieu le 22 avril, de 08:30 à 13:00, à la Gaîté Lyrique. En participant à cette demi-journée, vous explorerez, comprendrez, et ressentirez la puissance des apprentissages rapides pour l’innovation et plus jamais vous ne lirez le paysage de l’innovation de la même manière. Venez nombreux.

Sylvie le Roy - Le 20 avr. 2015
premium 2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.