habillage
premium 1
premium1
De Blangy

Un vernis qui peut changer de couleur

Le 22 févr. 2017

Working-girl le jour, glamour le soir… De Blangy fait monter la température avec des vernis qui changent de couleur à la demande.

Plus besoin de perdre 40 minutes pour changer de manucure, désormais 10 secondes suffisent. Pour passer d’une couleur à une autre, il suffit d’appliquer sur les ongles, avec de l’eau par exemple, du chaud à 40° pour changer une première fois de couleur ou du froid à 6° pour revenir à la couleur initiale. Chacune des deux couleurs reste stable sans limite de temps. On peut répéter ce rituel plusieurs fois par jour. Au cœur de cette innovation, la découverte d’un pigment révolutionnaire par Benjamin de Blanzy et Nicolas Rauber, fondateurs d’INK AND OUT. Pour mener à bien ce projet, ils ont profité de l’expertise de chercheurs.

« Passionné depuis toujours par la science et entrepreneur depuis de longues années, j’ai toujours trouvé dommage de ne pas pouvoir allier les deux.  C’est désormais chose faite. », précise Benjamin de Blanzy.

 

La première gamme propose 6 duos de couleurs donc, douze par extension. Pour autant, le prix de vente devrait varier entre 13 et 15 euros le flacon « Les femmes ont de plus en plus recours au semi permanent, elles sont donc contraintes de porter la même teinte pendant 3 semaines. »

« Notre vernis permet, en particulier aux femmes actives, d’avoir toujours deux personnalités au bout des doigts : classique le jour, plus espiègle le soir », Julie Preud’homme, responsable communication chez De Blangy. « Les femmes que nous avons interrogées nous expliquent que le vernis est le seul maquillage qu’elles voient tout le temps. Passer en un clin d’oeil d’un rouge carmin à un noir profond par exemple, suggère un état d’esprit très différent. »

14566364_1851048731785478_976798611962216884_o

Fin 2016, la startup a remporté le prix Start in Cosmetics de la meilleure jeune entreprise innovante de moins de 3 ans. Très sollicitée lors du salon cosmetic 360, la technologie est déjà convoitée par les plus grands acteurs du marché avec qui la startup est actuellement en discussion.

« Le marché du vernis a explosé dans les années 2000, mais il connaît depuis quelque temps une vraie perte de vitesse, faute d’innovation. Nous pensons que notre vernis peut relancer ce segment des cosmétiques. », explique Benjamin de Blanzy, « Pour ce qui est de la cible, si notre premier choix était la femme active, 35/45 ans pour le coté très fonctionnel du produit, on s'est aperçu qu'il suscitait un véritable engouement auprès des 20/30 ans. Notre vernis apporte une réponse super intéressante à l'idée très en vogue ; ‘une femme, plusieurs vies’ mais il a également cet aspect magique et fun qui plait aux plus jeunes. »

De Blangy a fait le choix de se tourner vers le marché des professionnels plus facile à toucher et avec moins de moyens. La partie retail sera confiée à un grand groupe cosmétique. La startup compte sortir une première gamme dans une sélection de salons de manucure avant l’été.

L'agence Reflex Group basée à New York et Shanghai accompagne De Blangy dans ses démarches et en particulier sur la création de l'ADN de la marque.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.