actu_24478_vignette

Soleil vert is coming !

Les fines gueules ne seront pas ravies d'apprendre qu’une nourriture de substitution vient de remporter 20 millions de dollars pour se développer. La nourriture du futur débarque : elle est en poudre et elle se boit. Cheers !

Pasta Box, plats surgelés, soupes en poudre, l’économie des superfast-food s’est largement développée depuis les 10 dernières années. Même si la France a pu être influencée, il semble qu’un retour aux valeurs traditionnelles et au fait maison soit constaté. Les tabliers s’attachent à nouveau pour honorer notre si riche gastronomie.

Mais du côté des Américains, le problème reste le même. Malgré l’influence des mouvements d’économie collaborative, des public gardens ou autres épiceries bio si hype à Brooklyn, la plus grande majorité des Américains ne possède pas vraiment cette culture de la nourriture saine et de la convivialité qu’un plat cuisiné peut offrir.

C’est donc tout naturellement que lorsqu’un jeune ingénieur lance en 2013 un substitut de nourriture, cela fait le buzz. Partant du constat que manger est une réelle perte de temps, d’argent et d’efforts et frustré que les technologies ne s’intéressent pas davantage à l’amélioration de notre nourriture, Rob Rhinehart teste pendant plusieurs mois la solution Soylent, créée de ses propres poudres.

Soylent tire son nom du film de science-fiction Soylent Green (Soleil Vert en français) et dans lequel la nourriture est devenue si rare sur notre planète que les Hommes doivent se nourrir de pilules appelées Soylent Green. Jusqu’à ce qu’un autre genre de Winston Smith ne découvre la vérité quant à sa composition….

Ici, Soylent est une poudre ressemblant à la nourriture de l'espace. Elle contiendrait tout ce dont l'Homme a besoin pour vivre. Des vitamines, des acides aminés, des calories, des minéraux et même du gras fait à base d’huile d’olive et de poisson. Et pour montrer le sérieux de son projet, Rob Rhinehart a testé sur lui-même cette substance à diluer avec de l’eau tout en surveillant via des prises de sang régulières son impact sur son organisme. Après un mois de ce régime, il déclarait ressentir beaucoup d’effets positifs et se sentir mieux.

Depuis, il a lancé Soylent Corporation et organisé une levée de fonds sur un site de crowfunding. Cela lui a permis dé récolter 797 223 dollars en un mois auprès de 6 500 internautes. Il a été commericialisé à partir d'août 2013 mais les demandes ont tant afflué que les premières livraisons ont été effectuées au mois d’avril 2014.

Mais hier, Rob Rhinehart a annoncé sur son blog avoir reçu un investissement de 20 millions de dollars de la part des fonds américains Andreessen Horowitz, Lerer Ventures et Index Ventures. Cette somme servira à augmenter sa fabrication et ses capacités d’expédition mais aussi à maintenir les recherches pour améliorer sa formule et son coût de 3$ par repas.

La nourriture du futur est plus proche qu’il n’y parait. Et même si cela peut choquer les palais délicats, la solution pourrait résoudre le problème de la faim dans le monde. Il parait que le goût est plutôt bon…

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.