habillage
actu_25536_vignette_alaune

Loyalty Company : portrait d'agence

Le 20 mars 2015

Loyalty Expert fonde le socle de Loyalty Company, le nouveau groupe dédié au développement de solutions Customer Marketing. A cette occasion, nous avons rencontré Guillaume Chollet, fondateur et Président Directeur Général.

Si Loyalty Company est un groupe tout neuf, Loyalty Expert existe depuis plus de 10 ans. Avant de créer l’entreprise, Guillaume Chollet a eu de nombreuses expériences qui lui ont permis d’apprendre à gérer une agence. Gestion d’entreprises, enjeux commerciaux et stratégiques, marketing client, développement de produits… Un parcours qui lui a fait prendre conscience des manques au niveau de la circulation de l’information. « Soit j’avais des problèmes de marque et j’avais des agences plutôt créa en face de moi, soit des problèmes data et j’avais des SSII. Et personne ne comprenait ce que les autres faisaient ». Persuadé qu’il était possible de créer un marketing plus précis, plus malin, et réellement individualisé il décide de se lancer.

« Gérer une entreprise ne me faisait pas peur : j’avais les soutiens pour le faire. Et puis, je suis un commercial dans l’âme et je savais que j’avais une offre et une approche novatrices ». Il choisit dès le début des années 2000 de créer une agence… intégrée. « Aujourd’hui ça paraît presque naturel, mais ça fait 10 ans que nous avons mis en place une synergie entre les différents métiers ». Guillaume Chollet l’admet : pour qu’un business analyst, un planneur et un directeur marketing parlent la même langue, « il faut se lever tôt ». Mais, nativement, l’agence possède toutes les expertises dont elle a besoin : le conseil, le traitement des données, et des médias ultra-personnalisés. « On avait tout, y compris un bon modèle économique ». Et si le marché s’ouvre à la concurrence, il estime que « bien que mature intellectuellement, il ne l’est pas organisationnellement ou techniquement parlant ».


« Aujourd’hui, les annonceurs veulent des agences qui soient des architectes, des maîtres d’œuvre et des constructeurs : il faut tout maîtriser ». Il précise que les diverses expertises de Loyalty Company permettent une vision globale des problématiques. « Il ne suffit pas de réunir les talents : il faut les intégrer. Là où c’est intéressant, c’est quand l’ensemble fait partie de la même organisation ». Avec trop d’intermédiaires, le client risque de s’y perdre : « tout le monde se prend une marge, ça crée des tensions ». Ici, le seul intérêt est celui du client : tout le monde fonctionne ensemble pour proposer non pas un dispositif mais un écosystème.

Pour en arriver là, Guillaume Chollet n’a pas d’a priori sur une technologie ou un média plutôt qu’un autre. « On engage toute la chaîne de valeurs ». Une philosophie qui demande des investissements. « Je suis un indépendant. J’ai une vraie volonté d’investissements lourds sur les nouvelles technologies. Ça me permet d’avancer, de ne pas chercher le meilleur résultat financier mais la meilleure stratégie ». Une vision difficile à adopter pour des agences de taille plus modeste. « J’ai su ce que c’était d’être le ‘petit’. C’est pour cela que l’une de mes stratégies est aussi d’aider les autres à se développer, dans une démarche d’accompagnement ».

Guillaume Chollet met un point d’honneur à développer une véritable culture interne. « On est dans des métiers durs, stressants… Le stress ne doit pas venir de l’interne ». Il veille à créer une dynamique entre ses collaborateurs». Plusieurs fois par an, Guillaume Chollet réunit l’intégralité de ses équipes pour leur expliquer la stratégie du groupe, le bilan, organiser une session de questions –réponses… « On ne peut pas demander à quelqu’un de se sentir intégré s’il ne comprend pas où il travaille ». Et s’il précise qu’il faut un patron à la tête d’une agence, il explique que « le rôle de quelqu’un qui décide, c’est d’être capable d’écouter tout le monde ».   

 

Retrouvez Loyalty Company :

sur Facebook, Twitter, et le site web de l'agence.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.