Troxes enfants

Un origami pour vous rendre plus créatif

Oubliez les Lego et autres Kapla : les Troxes, projet d’un étudiant du MIT, pourraient bien repenser votre rapport à la créativité.

Nos jouets définissent nos façons de penser. Si des blocs de construction rectangulaires dominent nos jeux, nous renforçons nos limites arbitraires dans nos capacités de réflexion dans l’espace.

Le ton est donné. Sur le Kickstarter du projet Troxes, Jonathan Bobrow, étudiant au MIT, y va franco : le monde n’est pas plat, et nous devons penser l’espace autrement qu’en angles droits, avec plus d’agilité. « Notre réflexion spatiale est critique quand il s’agit de construire un objet physique, de faire du sport, de se mouvoir dans le monde qui nous entoure, de concevoir l’art visuel, et a un réel impact sur l’Histoire de l’humanité » .

L’occasion de (re)découvrir que Watson et Crick ont utilisé des modèles physiques pour comprendre la structure de l’ADN.

adn

Pour Jonathan Bobrow, il est important de proposer des alternatives aux jeux de construction existants : conçus au sein du MIT Media Lab comme un medium capable de repousser les limites actuelles, les Troxes permettent d’exercer votre réflexion spatiale, et d’élaborer des objets « aussi beaux qu’inhabituels » . A l’époque, il était inscrit à un cours intitulé « How To Make Almost Anything » ( « Comment construire presque tout » ).

TROXES – Origami building blocks

Triangles, octogones, sphères… Rien n’est impossible pour les Troxes, qui se composent en assemblant autant de pièces que désirées. Faites en « Plike » , un papier qui, au toucher, ressemble un peu à du plastique, les pièces sont disponibles en plusieurs couleurs.

500 pieces and a stretch of the imagination

Pour ses Troxes, Jonathan Bobrow s’est inspiré d’une variante de l’origami – le Kirigami. S’il s’agit d’un art ancestral, de nombreux scientifiques l’utilisent aujourd’hui : à Harvard, l’utilisent pour élaborer de nouveaux matériaux aux structures changeantes.

Buckling induced kirigami

En ce qui concerne les Troxes, Jonathan Bobrow explique que le système est adapté aussi bien aux enfants qu’aux adultes, et qu’il espère que son invention permettra à ceux qui l’utilisent de penser différemment. « Je ne dis pas que les Troxes ou d’autres jouets qui permettent de penser d’une façon non rectiligne vont redéfinir nos manières de construire des maisons ou mener à la prochaine grande découverte sur les interactions entre les organismes » , a-t-il expliqué à Fast co.design. « Mais je pense que c’est cette façon de penser, la possibilité de remettre en question le statu quo ou la norme et de les approcher sous un autre angle, qui entraînera des découvertes révolutionnaires » .

#troxes on instagram captures bits and pieces of the process along the way

Le potentiel du projet a par ailleurs été reconnu lors de la Maker Faire de New York, où parents et enfants ont été captivés par les Troxes. « En 2015, j’avais installé les Troxes au musée du MIT pour une expo étudiante. Mais après avoir entendu qu’ils disparaissaient mystérieusement, je me suis dit que les enfants devraient pouvoir les acheter plutôt que les voler » , explique Jonathan Bobrow, pour présenter sa campagne de financement participatif.

Troxes Momath

Au moment de la rédaction de cet article, le projet a déjà récolté plus de 30 000$, triplant ses objectifs de départ. Les Troxes devraient donc être disponibles à la commercialisation en septembre 2017, à travers le monde !

Prêts à challenger votre cerveau et votre réflexion spatiale ?

This fox has its eye on you. Only 48 pieces to build this. What animals will you make?

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.