actu_26179_vignette_alaune

Comprendre ce que ressent l’homme invisible

Sentiment de solitude, de vide, de transparence… Quelles sont les sensations éprouvées lorsque l’on devient invisible ? A coups de réalité virtuelle, des scientifiques ont ébauché des réponses, cobayes à l’appui.

Qu’elle fasse rêver ou qu’elle effraie, l’invisibilité reste l’un des superpouvoirs préférés de la culture populaire. Si des étudiants de l’université de Manchester ont mis au point une lentille qui permet de dissimuler des objets, la question de ce que l’on peut ressentir une fois invisible reste intacte.

Des scientifiques ont choisi d’utiliser la réalité virtuelle pour créer l’illusion de l’absence de corps auprès de cobayes. Chaque participant, doté d’un casque, avait pour mission de regarder ses pieds. Le casque diffusait les images prises par une caméra orientée vers un sol nu. Les scientifiques interagissaient ensuite simultanément sur le cobaye et dans le vide. Les participants se sont ainsi retrouvés avec un pinceau leur « chatouillant » le ventre : ils pouvaient le voir, le sentir, mais leur corps, lui, avait disparu.  

Arvid Gustertam, qui a mené l’étude et qui s’est lui-même prêté à l’expérience, a déclaré qu’être invisible était « très amusant » mais créait aussi une « sensation étrange », presqu’indescriptible.

Les scientifiques ont aussi comparé les comportements de personnes à qui l’on montrait le corps d’un mannequin nu et ceux qui étaient « invisibles ». En passant du pinceau à un couteau, ils se sont aperçus que les « invisibles » avaient une tendance à plus transpirer, et à voir leur rythme cardiaque augmenter.

Une troisième expérience visait à projeter le participant devant une foule hostile. Cette fois-ci, les « invisibles » étaient plus détendus.

Retrouvez l’étude complète (en anglais)    


 



premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.