habillage
premium1
premium1
tiktok clowns

2020 : l'année sera vraiment TikTok

Le 13 janv. 2020

Dans les années 10, les millennials ont consacré Instagram ! Dans les années 20, la génération Z lui préférera TikTok.

TikTok ouvre le règne de la génération Z

En 2010, Kevin Systrom et Mike Krieger lançaient la plateforme Instagram. L'appli avait été conçue pour partager nos meilleures photos avec nos amis. Les millennials découvraient que leurs friends passaient leur temps à flotter dans des piscines à débordement, après avoir médité au bord d'une falaise. Dix ans ont passé et il faut le reconnaître, on n'en peut plus des kilos octets de clichés d'avocado toasts, de cocktails au clair de lune, de randonnées au bout du monde ou des confidences livrées en stories.

Tout passe, tout lasse... et comme Facebook avant lui, Instagram bascule du côté obscur du has been. Qui le remplace ? La dernière coqueluche des juniors à savoir TikTok, la plateforme qui vous fera comprendre que votre fil Insta est sous Témesta.

En 2020, on poste comme on est, et on fait dans le potache

TikTok, à quoi ça ressemble ? Si vous n'avez pas la réponse à cette question, c'est que vous avez plus de 25 ans. En effet, TikTok est le repère de la génération Z avec 69% d'utilisateurs ayant moins de 25 ans. Mais détendez-vous. Vous n'avez pas besoin d'être bilingue en Snapchat ou d'avoir passé votre diplôme de Twitch pour vous en sortir. Vous téléchargez l'appli, vous apprenez à swiper de haut en bas, et c'est parti : vous pourrez tout voir sans avoir rien à poster. Et si vous vouliez quand même participer, inutile de sortir le grand jeu, de ranger le salon et d'assortir votre mug aux carreaux de votre drap de bain : ici, on est beaucoup plus coulant au niveau esthétique. L'évier de la cuisine peut bien déborder de la vaisselle de la veille, la caisse du chat rester apparente. En revanche, capter votre mère au réveil, de préférence en pyjama pourrait bien faire décoller vos likes. Car sur TikTok, ça rigole, ça rigole, on aime le potache, voire le débile. Les garçons en baskets, comme les filles tailles de guêpes, débitent leurs vannes sans complexe et le tout ressemble à un interminable épisode de Vidéo Gag.

Et ça fonctionne. En France, la plateforme a déjà réussi à séduire plus de 4,4 millions d’utilisateurs actifs mensuels qui, quotidiennement, y passent 48 minutes et y retournent 9 fois en moyenne (chiffres internes publiés par Digiday en juin 2019). Ne cherchez pas. En matière de réseau social, c'est la plus grosse progression de 2019.

2020, les réseaux sociaux au coeur de la guerre d'influence

Mais si TikTok ouvre le règne de la génération Z en matière de goûts et de pratiques, il confirme surtout l'arrivée de la Chine dans le business des plateformes occidentales. Après des décennies de règne sans partage, la Silicon Valley se fait détrôner. Et cette percée ne plaît pas à tout le monde. L'armée américaine a déjà interdit à ses soldats de se connecter à la plateforme en leur adressant un message le 16 décembre dernier. Non pas que le commandement redoute une épidémie de farces dans leurs rangs mais parce que TikTok représente un danger de divulgation de leurs données personnelles. Ils craignent aussi que la plateforme puisse peser sur les élections. Et pour le coup, la chose ne leur parait pas spécialement gaguesque. Où on comprend que désormais, les réseaux sociaux au coeur d'une guerre d'influence qui tape de plus en plus haut. 

Béatrice Sutter - Le 13 janv. 2020
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.