habillage
premium1
maison mobile dans la nature

Sublime : ces cabanes de luxe qui vont remplacer les chambres d’hôtel

Le 6 févr. 2018

À nouveaux usages, nouveaux produits : les maisons LumiShell hybrident les codes du luxe 4 étoiles et s'adressent aux citadins-dines en mal de zénitude.

 

 

On aurait envie de tout plaquer, nous aussi, et partir habiter dans ce drôle de cocon au beau milieu du Salar d’Uyuni, gigantesque désert de sel bolivien où a élu domicile le premier prototype 3D de LumiShell (cf. photos).

Salle de jour, salle de nuit, baies vitrées panoramiques et bioclimatiques, confort thermique été comme hiver… cette cabane de luxe préfabriquée fait tout juste 40m² et a été pensée pour se fondre harmonieusement en pleine nature et accueillir citadins et citadines en quête de plénitude.

maison préfabriquée dans la nature

Le design est épuré et donne l’impression que cette variante haut de gamme de la tiny house a toujours fait partie du paysage. Et c’est le but, à en croire Clément Salvaire, Directeur Général de Lumicene, l’entreprise mère du projet : « de simples fenêtres dans une maison ne suffisent plus, les gens veulent être en interaction avec leur extérieur en permanence, se reconnecter à leur environnement et vivre avec de façon harmonieuse. »

maison préfabriquée dans la nature

maison préfabriquée dans la nature

« La tendance n’est plus à la chambre 4 étoiles mais à la hutte 4 étoiles »

À une époque où l’on ne jure que par la déconnexion et les escapades dans les arbres (de plus en plus d’hôtels et maisons d’hôtes proposent ce type de week-ends hauts perchés), l’initiative ne surprend pas. Elle adoube une certaine mouvance, notamment dans l’hôtellerie : « La tendance n’est plus à la chambre 4 étoiles mais à la hutte 4 étoiles », poursuit Clément Salvaire.

Mais attention, si on ne veut rien de trop grand ou de trop contraignant, on tient malgré tout à son confort, et cela s’applique aussi à la résidence secondaire : « ‘Je ne veux pas une maison de 200 m2, je veux un petit cocon perdu en pleine nature avec tout juste ce qu’il faut dedans’, voilà le genre de témoignage que nous recevons régulièrement », explique-t-il plus loin.

maison préfabriquée dans la nature

maison préfabriquée dans la nature

Une philosophie qui correspond aussi aux comportements des jeunes générations. Envies d’ailleurs récurrentes, mobilité croissante, rapport changeant et moins définitif vis-à-vis de la propriété… l’achat d’un terrain et d’une maison tend à être moins important que l’expérience que l’on veut y vivre, et c’est justement ce que LumiShell propose, une expérience.

Haut de gamme, l’offre devrait toutefois en refroidir certains puisque le prix d’un module est fixé à 130 000 euros. Côté concurrents, on sent aussi le vent tourner et chacun y va de son offre pour petits et grands budgets.

Au Japon, MUJI lançait récemment son offre MUJI Hut, de petites maisons mobiles de 9m² censées répondre aux envies de voyage des plus jeunes (un module coûte près de 25 000 euros). Au Danemark, vipp Shelter adresse un public beaucoup plus aisé et propose des modules préfabriqués de luxe aux alentours de 350 000 euros. Visant un public plus citadin, le projet américain Kasita développe le même concept en ville.

maison préfabriquée dans la nature

maison préfabriquée dans la nature

Un virage à prendre pour le monde de l'hôtellerie

« Si ce type de projet adresse les particuliers dans un premier temps, les grands groupes hôteliers doivent aussi faire face à ces exigences changeantes. Beaucoup nous ont contactés pour évaluer certaines de leurs opportunités. », ajoute Clément Salvaire. Une forêt à investir, une île à meubler… Aux États-Unis, en Norvège, aux Seychelles, en Chine, au Costa Rica, l’offre LumiShell intéresse pour sa flexibilité et ses déclinaisons possibles.

maison préfabriquée dans la nature

« LumiShell propose quelque chose d’assez magique, une expérience immersive en pleine nature dont beaucoup d'acteurs peuvent tirer parti ! Au-delà du logement, de nombreux concepts peuvent être développés. Nous pensons d’ailleurs en ce moment à concevoir un bar sur ce même format... »

Affaire à suivre dès l’été 2018, lorsque les premiers modules seront livrés.

Commentaires
  • A l'équipe de l'AD, pourquoi une écriture inclusive dans le titre ? Tout lecteur fait bien compris que le mot citadin dans votre titre devait se comprendre dans le sens d'e la définition d'un groupe méat les sexes. Attention, aux dérives. Bravo pour cette découverte d'un nouveau tourisme tout confort.

  • C'est quoi ces cabanettes hors de prix qui viennent polluer la vue de ces endroits magnifiques..on va les emmener en hélicoptères?? les gens aussi?? Ils ne peuvent pas y aller à pied?? Je trouve l'idée scandaleuse et débile.. Et puis bien sûr allons dans les pays sous développés : il y a moins de contraintes législatives. Parce que installer ça dans une zone naturelle en France : impossible!! Déçu qu'on montre ça sur ce site. Vous avez été payés??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.