Logo Netflix

Netflix a un message pour ses employés : si vous n'aimez pas notre contenu, vous pouvez démissionner

© Dima Solomin - Unsplash

Après avoir passé les derniers mois à discuter des questions culturelles avec ses employés, un porte-parole de Netflix a déclaré que la société avait mis à jour sa page « culture d’entreprise » pour la première fois depuis 2017.

L'occasion pour le géant du streaming d'ajouter une section « expression artistique » qui détaille la politique de la société quant à la sélection des programmes « afin que les futurs employés puissent comprendre notre position et prendre des décisions plus éclairées quant à savoir si Netflix est la bonne entreprise pour eux » , a déclaré le porte-parole.

Le choix appartient aux téléspectateurs

Cette mise au point intervient alors que l'entreprise a subi de nombreuses attaques émanant d'employés, d'actionnaires ou encore de politiciens quant à la manière dont elle s'engage concernant les questions culturelles et politiques. Il a par exemple été reproché à Netflix son soutien du comédien Dave Chappelle à la suite de son stand-up spécial « The Closer » sur la plateforme de streaming, qui a suscité la polémique pour des propos ouvertement transphobes et homophobes.

Le message de Netflix est clair, ce n'est pas à l'entreprise de choisir mais aux téléspectateurs : « Nous laissons les téléspectateurs décider de ce qui leur convient, plutôt que de laisser Netflix censurer des artistes ou des voix spécifiques. » La société a ajouté qu'elle soutenait l'offre de diversité dans les histoires, « même si nous trouvons certains titres contraires à nos propres valeurs personnelles » .

« Selon votre rôle, vous devrez peut-être travailler sur des titres que vous percevez comme nuisibles. Si vous avez du mal à prendre en charge l'étendue de notre contenu, Netflix n'est peut-être pas le meilleur endroit pour vous » , précise l'entreprise un peu plus loin.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.