Logo Google

Google ouvre son premier hub technologique africain à Nairobi

© Google

Dans le cadre de son plan visant à s'étendre sur le continent africain, le géant californien Google ouvre son tout premier centre de développement à Nairobi.

Cette implantation s'inscrit dans le cadre du plan du géant californien visant à étendre sa base sur le continent africain grâce à un investissement de 115,5 milliards de Ksh au cours des cinq prochaines années.

Selon Suzanne Frey, vice-présidente produits de Google, le nouveau centre de développement de produits aidera à créer des produits et services « transformateurs » pour les personnes en Afrique et dans le monde, et offrira des opportunités d'emploi « aux ingénieurs visionnaires, aux chefs de produits, aux concepteurs UX et aux chercheurs, et permettra de poser les bases d'une croissance significative dans les années à venir ».

La mission de Google en Afrique est de rendre Internet utile aux Africains et de s'associer aux gouvernements, décideurs politiques, entreprises, éducateurs, entrepreneurs africains pour façonner la prochaine vague d'innovation en Afrique. Aujourd'hui, je suis ravie d'accueillir tous les Africains passionnés par l'amélioration de l'expérience numérique des utilisateurs en créant de meilleurs produits pour postuler aux postes vacants dans notre premier centre de développement de produits en Afrique.

Suzanne Frey - vice-présidente produits Google

Nairobi, un hub technologique régional

La société américaine avait révélé en octobre 2021 son intention d'investir 1 milliard de dollars (116 milliards de Ksh) au cours des cinq prochaines années dans le cadre de son programme de transformation numérique en Afrique. Il s'agira donc du deuxième investissement majeur de Google dans la recherche et le développement en Afrique, après que la société a créé un centre de recherche et d'Intelligence Artificielle au Ghana en 2019. Dans le même temps, Google a annoncé qu'il recruterait 100 employés pour le nouveau centre.

Google devient ainsi la troisième entreprise à mettre en place un hub à Nairobi au cours des deux derniers mois, ce qui positionne la ville comme un hub technologique régional et une destination pour les géants technologiques multinationaux.

En effet, il y a à peine deux semaines, Visa a ouvert un studio d'innovation au Kenya, le premier en Afrique, pour étendre sa portée dans la région. Le studio de Visa à Nairobi est le premier en Afrique et le sixième au niveau mondial, après des postes à Dubaï, Londres, Miami, San Francisco et Singapour.

Deux semaines auparavant, c'est Microsoft qui avait lancé un centre de recherche et développement de 27 millions de dollars (3 milliards de Ksh) à Nairobi. Inauguré le 25 mars 2022, le Microsoft Africa Development Center est l'une des plus grandes installations d'ingénierie logicielle en Afrique. Microsoft a déclaré qu'il s'était également associé à des universités et des startups locales pour fournir une formation et des compétences afin de créer des opportunités d'emploi pour plus de 200 000 jeunes Kenyans.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.