Basket destoy Balenciaga

Les sneakers Balenciaga agitent les réseaux sociaux

© Balenciaga

Qualifiées de « pires sneakers de l’année » par certains twittos, le moins que l'on puisse dire c'est que le lancement de la nouvelle collection de baskets de la marque Balenciaga aux allures destroy a agité les réseaux sociaux.

Et pour cause ! La maison a dévoilé une paire de sneakers inspirées des Converse All Star complètement usées, et fabriquées en Chine au prix de 1750 euros. Les réactions indignées ne se sont pas faites attendre, à l'image de ce tweet de la fondation Abbé Pierre.

La marque a fait savoir qu'il s'agissait en réalité d'une campagne de communication destinée à promouvoir les modèles de sa vraie paire de sneakers « Paris » , pourvues d’une apparence (un peu) moins usée. Elle a indiqué que ces fausses pub avaient pour objectif de montrer que cette nouvelle collection était « destinée à être portée toute une vie » .

Un coup de communication... raté

Pas sûr que le message de la marque de luxe suffise à apaiser les critiques. En effet, même si la « vraie » collection est moins « trash » , son prix qui oscille entre 395 et 1450 euros continue de susciter l'indignation. « Et pendant ce temps, des personnes qui portent des chaussures comme celles-là meurent, car elles ne peuvent pas se payer des médicaments ou de la nourriture »  ; « Je commence à me demander si Balenciaga ne fait pas juste une expérience sociale pour voir à quel point ils peuvent déconner avec des gens riches », peut-on lire sur Twitter.

Balenciaga n'en est pas à son premier coup d'essai. En effet, on se souviendra de sa veste de chantier à 5000 euros ou encore de son sac plastique style « Ikea » pour 400 euros.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.