habillage
premium1
premium1
actu_26356_vignette_alaune

Quand votre psy sera un ordi

Le 12 mai 2015

Les thérapeutes bientôt remplacés par du machine learning ? Avant d’en arriver à cette extrémité, l’Intelligence Artificielle pourrait s’avérer un précieux soutien : du moins c’est ce que pense Talkspace en s’associant à IBM Watson.

Un robot pour psychologue ? L’idée n’est pas nouvelle : à l’Institut USC for Creative Technologies, Ellie reçoit les personnes afin d’étudier leur maux, en analysant leurs mots, leurs expressions faciales et corporelles, et leur rythme de leurs paroles. Une démarche classique somme toute, sauf qu’Ellie est une psy virtuelle équipée d’une webcam et d’un dispositif kinect, outils qui lui permettent d’établir un diagnostic.

En ce sens, Talkspace vient de signer un partenariat avec IBM pour profiter de l'API Personnality Insight de son supercalculateur Watson. Après avoir remporté le tournoi d’échecs contre Kasparov en 97 et le jeu télévisé Jeopardy en 2011, Watson qui aide aujourd’hui les cancérologues à établir des recommandations se lance ainsi dans la psychothérapie. Talkspace est une plate-forme mondiale en ligne qui met en relation des internautes avec des thérapeutes agréés. Grâce à son traitement du langage naturel (NLP : naturel language processing), Watson pourra ainsi orienter les patients vers les thérapeutes qui leur correspondent le mieux et soutenir ces dernier dans leurs prises de décision cliniques.

« Un Américain sur quatre souffrira d'un problème de santé mentale cette année et nous devons développer des moyens plus intelligents pour offrir des soins de qualité aux millions de personnes qui n'y ont pas accès », a déclaré Oren Frank, co-fondateur et PDG de Talkspace. « Le leadership d'IBM dans la NPL et la capacité inégalée de Watson à analyser et à donner un sens à des données structurées et non structurées est un ajustement parfait pour Talkspace. En développant un système clinique Q&A (question et réponse) et un système d'aide à la décision pour le thérapeute, Watson sera en mesure d’aider grandement et de révolutionner le traitement des personnes souffrant de dépression, d'anxiété, de stress post-traumatique, voire plus. »

 

Crédit photo : Drew Leavy


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.