habillage
premium 1
premium1
holostoria

Holostoria : créez des expériences en réalité mixte

Le 22 févr. 2017

Destiné aux directions de création et communication, le logiciel permet d’animer des contenus dans une scénographie en 3D.

A l’origine du concept : Opuscope, une jeune entreprise dont les fondateurs, Thomas Nigro et Soraya Jaber, n’ont rien à envier aux profils les plus prometteurs de la French tech. Âgés d’une vingtaine d’années, ils ont élaboré un logiciel qui permet aux créatifs d’imaginer des expériences de réalité mixte : Holostoria.

Disponible d’ici quelques mois sur Microsoft HoloLens, il a pour ambition de faciliter la création d’expériences 3D. « Aujourd’hui, cela reste compliqué et onéreux : il faut des développeurs et des ingénieurs expérimentés. Notre positionnement est de faciliter le processus, à l’instar d’un Photoshop avec le design », explique Soraya Jaber.

Le premier secteur concerné est la culture. Holostoria permet la mise en avant du patrimoine, notamment grâce à un partenariat avec le ministère de la Culture. Le Centre des monuments nationaux, le Musée d'archéologie nationale et d’autres utilisent déjà le logiciel pour créer des scénographies d’un genre nouveau. « Cela permet d’engager un public différent grâce à des expériences très interactives », confie Thomas Nigro. L’objectif est de confier aux institutions une solution clés en main, et simple à utiliser.

Introducing Opuscope

Si la culture est le premier terrain de jeu des équipes d’Opuscope, elles ne se limitent pas pour autant à ce secteur. « Au fur et à mesure de nos expérimentations, nous avons approché des acteurs de l’immobilier ou du retail. Il est possible de mettre en avant un produit par la réalité mixte, tout comme nous l’avions fait pour mettre en avant des œuvres ».

L’éducation pourrait également bénéficier des avancées dans le domaine : l’université Paris I, où Soraya Jaber a suivi ses études en Histoire de l’Art, suit de très près les activités d’Opuscope et utilise déjà une version beta d’Holostoria.

La technologie pourra aussi permettre à ceux qui l’utilisent de travailler sur des projets communs, même en se trouvant à des milliers de kms. « Se joindre à une réunion, avoir un avatar qui travaille sur des projets en temps réel… Autant de fonctionnalités qui pourraient voir le jour très bientôt ».

Car le futur est déjà là : Thomas et Soraya imaginent très bien, d’ici quelques années, un monde où l’on se baladerait tous avec des lunettes à réalité mixte, « qu’on pourrait trouver chez des opticiens ». Elles deviendraient, à l’instar du smartphone, un accessoire, un outil du quotidien dont on oublierait presque l’aspect technologique.

Evidemment, cela demandera quelques ajustements… « En termes de régulation, notamment, il faudra être vigilants : le respect de la vie privée est une préoccupation pour tous »… et un débat résurgent à chaque nouvelle innovation technologique.


Opuscope sera présent au salon Virtuality, du 24 au 26 février, au Centquatre. Vous pourrez tester en avant-première le logiciel Holostoria, ainsi que les lunettes HoloLens de Microsoft.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.