habillage
premium 1
premium 2
actu_28846_vignette_alaune

Des chercheurs créent la première rose cyborg

Le 23 nov. 2015

A l’heure où les préoccupations climatiques battent leur plein, verra-t-on bientôt les roses se faire remplacer par des robots ? Une équipe suédoise vient de faire pousser une fleur comportant des circuits intégrés.

L’Homme 2.0 serait sur le point d’avoir la flore qui l’accompagne. En Suède, une équipe de chercheurs de l’université Linköping a réussi à ajouter des circuits intégrés à de vraies roses. Pour ce faire, ils ont créé un polymère capable d’être absorbé par celles-ci lors de la pousse, sans les détruire. Répondant au doux nom de PEDOT-S:H, il a été très tôt placé dans la tige des fleurs avant d’être absorbé par celles-ci, en utilisant les nervures, les feuilles et les vaisseaux du xylème. Le résultat, c’est un circuit conducteur d’électricité de 10 cm de long.

Son utilité ? Analyser, surveiller et réguler la croissance des plantes, mais aussi produire de l’énergie. « Nous pouvons désormais vraiment parler de power plants (nom des centrales en anglais, ndlr) – nous pouvons placer des capteurs dans les plantes et utiliser l’énergie de la chlorophylle, produire des antennes vertes et même de nouveaux matériaux », a confié le scientifique Magnus Berggren à Motherboard.

Par la suite, l’objectif sera de transformer l’énergie solaire en énergie chimique puis électrique, mais aussi d’améliorer les plantes sans utiliser les OGM. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.