habillage
premium1
premium1
Un couple dans un lit consulte smartphone
© zoranm via Getty Images

Pourquoi partager ses codes Netflix ou Amazon est une mauvaise idée (même avec sa moitié)

Le 30 nov. 2020

C’est bien pratique, mais dangereux, s’inquiètent les experts de la cybersécurité.

Tu m’échanges ton code Canal contre ton code Netflix ? Toi tu payes Amazon, et moi Spotify. Ce troc de comptes est devenu banal depuis que notre vie de consommateur s’apparente à une longue liste d’abonnements. Pour les couples, le partage d’identifiants permet de soulager son porte-monnaie et de se faciliter la vie. Mais la pratique inquiète les experts de la cybersécurité, rapporte Wired UK.

Les chiffres montrent que le phénomène est entré dans les mœurs. En 2018, Jason Hong, chercheur en cybersécurité à Carnegie Mellon, mène une étude sur 195 personnes en couple. 86% d’entre elles déclarent alors partager au moins un compte avec leur partenaire. Le nombre médian de compte partagé est 4. Le chiffre monte jusqu'à 39 pour certains ! La pratique se serait intensifiée depuis la pandémie et les périodes de confinement, note Jason Hong. En France, un récent sondage de Kapersky estime que 3 Français sur 10 partagent leurs comptes de streaming.

Plus d'intimité, moins de sécurité ?

Il y a un côté pratique, mais aussi émotionnel. Confier un mot de passe, c’est partager un peu plus d’intimité avec une personne, et lui montrer sa confiance.

Le problème est qu’en partageant identifiants et mots de passe, on ne dépend plus seulement de sa propre hygiène informatique, mais de celle de son partenaire. Les risques de voir ses codes corrompus sont alors plus importants. Et c’est d’autant plus problématique si le même mot de passe est utilisé pour plusieurs comptes (ce serait le cas de 39 % des internautes selon un sondage du Pew Research Center aux États-Unis). Jason Hong note par ailleurs que les mesures de cybersécurité mises en place par les plateformes ne sont pas compatibles avec le partage de compte. La double authentification (l’envoi d’un SMS ou mail pour vérifier une identité), par exemple, est difficilement utilisable. Les couples préfèrent s’en passer, quitte à être moins protégés.

L'historique Netflix, un outil de surveillance

Autre problème : la séparation. Un article de Slate racontait en 2018 comment accéder au compte Netflix de son ex, historique de visionnage compris, pouvait s’apparenter à une forme de surveillance nocive. Dans Wired, David Emm, chercheur en cybersécurité chez Kaspersky, compare cela à laisser les clés de sa maison à son ex. De quoi donner des idées de vengeance à certains. John Sileo, expert en vol d’identité et cybersécurité, interrogé par le blog Appartment Theory, raconte avoir déjà été confronté à des cas d’ex-époux dépensant des milliers de dollars sur un compte Amazon Prime partagé pour se venger d’une rupture douloureuse.

Les échanges de mot de passe ne concernent pas seulement les couples. C’est aussi l’apanage de groupes d’amis et de collègues, note Jason Hong. Et même d’inconnus sur Twitter, qui lancent des appels pour récupérer des mots de passe Netflix, Amazon Prime, Hulu ou autre.

Évidemment, des start-up ont flairé le bon filon. DoNotPay ou encore Jam! proposent des applis ou extensions web permettant de partager son compte sans avoir à confier son mot de passe. Pas sûr toutefois que les plateformes de streaming, qui cherchent à limiter les partages de compte, tolèrent ce type de services très longtemps. 

Marine Protais - Le 30 nov. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.