habillage
premium1
actu_26862_vignette_alaune

La critique artistique par un algorithme

Le 12 juin 2015

Un algorithme juge les grands chefs d’œuvres artistiques. A partir d'une base de données de 62 000 pièces, le logiciel attribue un score d'influence et d'originalité à chaque toile. Laquelle sera numéro 1 ?

Deux scientifiques ont créé un algorithme qui mesure l’originalité des œuvres d’arts et l’influence qu’elles ont eu grâce à une analyse poussée d’une grande base de données constituées de photographies de toiles et autres sculptures. Chaque analyse attribue un nombre de points à l’œuvre, établissant ainsi un classement des pièces. Le système a été inventé par deux spécialistes en informatique – Ahmed Elgammal et Babak Saleh – qui enseignent à la faculté de Rutgers.

Les deux chercheurs ont décidé de travailler sur 62 000 peintures à partir de la période allant des prémices de l’art jusqu’aux changements majeurs qu’a notamment apporté Picasso.

Le résultat est amusant : l’algorithme arrive quasiment toujours à la même conclusion que les experts de l’art. Picasso est ainsi classé parmi les plus créatifs au début du XXe siècle, Les Demoiselles d'Avignon a le score le plus élevé entre 1904 et 1911. Après cela, la majorité des peintures qui ont un haut score, entre 1916 et 1945 sont signées Piet Mondrian ou Géorgie O'Keeffee.

La numérisation des œuvres par les musées devient de plus en plus courante, l’algorithme est donc susceptible d’être de plus en plus précis.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.