Une personne explique quelque chose à une autre devant un ordinateur.

Booster de carrière, le mentorat a le vent en poupe

Avec Article 1

Bonne nouvelle, les professionnels sont de plus en plus séduits par le mentorat ! Savent-ils qu’en plus de s’engager pour l’égalité des chances, les mentors musclent, sans efforts, leurs capacités professionnelles ? De quoi démocratiser un peu plus la pratique ? Article 1 y croit…

Mark Zuckerberg avait pour mentor Steve Jobs. Warren Buffet a mentoré Bill Gates. De ces relations de mentorat, sont nées de fortes amitiés. Si l’on ne vous promet pas de devenir le ou la meilleure amie de la personne que vous accompagnez, une chose est sûre, le mentorat reste la voie royale pour qui veut s’ouvrir, apprendre et stimuler sa carrière. Article 1, association engagée dans la lutte contre les déterminismes, offre, en quelques clics, ce bain de jouvence professionnel à qui a la possibilité d’accompagner et de conseiller un(e) jeune dans ses études et son orientation. Encore frileux.se ? Voici quelques bonnes raisons de plonger la tête la première…

Comment le mentorat dope les compétences professionnelles

Selon le très récent sondage d’Ipsos pour Article 1, le mentorat est de plus en plus perçu de manière positive. Si ce type d’engagement s’impose dans nos sociétés, c’est parce qu’il est loin d’être unilatéral. Bien sûr, le mentorat, c’est donner, mais c’est aussi recevoir ! D’abord, mentorer, c’est excellent pour l’égo ! Ces relations agissent sur l’estime et la confiance en soi. « Cela nous fait réaliser notre parcours, ce que l’on a déjà réalisé. On ne s’en rend pas compte, mais les années passent !  » , confirme Raïssa Sidio, chargée de Marketing Digital & Communication France et International pour le Groupe SATEC, qui a accompagné pendant quelques semaines Alexandra, une étudiante en recherche d’alternance dans le marketing digital. Les mentors valorisent ainsi leurs expériences, en plus de tirer satisfaction de l’évolution professionnelle de la personne accompagnée. Et les actifs interrogés pour le sondage commandé par l’association Article 1 le confirment clairement : 83 % estiment que cette expérience est un atout pour un mentor dans son CV.

Mentorer, c’est également apprendre à partager ses connaissances, à s’adresser à d’autres publics et quand on ressent le besoin de développer son leadership, le mentorat peut faire beaucoup ! « Cela nous force à être pédagogue et aussi clair que possible sur ce que l’on fait. Dans la vie de tous les jours, on a tendance à s’enfermer avec les collègues et notre jargon. Avec le mentorat, on s’oblige à présenter notre travail de la façon la plus humble possible. Cela donne des cartes pour ceux et celles qui souhaitent basculer sur du management. Se mettre dans cette position de coach, d’accompagnateur, c’est important » , explique Raïssa Sidio.

Le mentorat pour étancher sa soif d’engagement

Pour 53 % des Français actifs interrogés par Ipsos pour Article 1, le mentorat permet de se sentir utile et de donner du sens à sa carrière. Tout sauf neutre à l’heure de la « Grande démission », qui va jusqu’à faire trembler les directeurs des ressources humaines du vieux continent ! D’ailleurs, ces derniers savent-ils qu’ils sont attendus au tournant en matière de mentorat ? 66 % des actifs souhaiteraient que leur entreprise propose ce type d’accompagnement, toujours selon Ipsos. Une soif d’engagement qui n’a pas échappé au gouvernement qui s’appuie désormais sur l’association Article 1 pour développer la pratique. L’objectif ? 20 000 mentorés d’ici la fin de l’année ! C’est possible ! Bompard, Farandou, Niel... même les grands patrons français s’engagent dans le mentorat ! Rappelons qu’il y a urgence : 76 % des Français estiment qu’avec la pandémie, la situation des jeunes en matière d’emploi s’est dégradée, a révélé le sondage Ipsos pour Article 1.

Vous faites partie de cette moitié d’actifs sondés qui se dit intéressée par le mentorat ? De ces professionnels qui souhaitent rejoindre cette « Generation Mentors » au service de l’égalité des chances ? Envie de créer du lien et de faire la courte échelle à un jeune qui a soif de réussite malgré ses difficultés ? Rendez-vous vite sur dema1n.org, une plateforme pratique et gratuite, pour vous inscrire et vous mettre en relation. Alors, prêt.e à révéler le potentiel d’un étudiant… et le vôtre ?

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.