habillage
premium 1
premium1
pinup

Morphologie féminine : plus grande et plus en chair

Le 17 mars 2017

Depuis 60 ans, la morphologie féminine a bien changé. Les femmes sont passées d'une taille 40 à une taille 44... en moyenne.

Comparées aux américaines des années 50, celles d’aujourd’hui sont plus voluptueuses et plus grandes. Depuis les fifties, elle remplit quatre tailles de plus, passant d’une taille 40 à 44. Son bonnet, en moyenne de B, et passé à un double D ; tandis que sa taille a pris plus de 16 centimètre (on passe d’un 69,85 cm à un 86,36). Serait-ce l’effet des plantureuses Kim Kardashian, Nicki Minaj et Amber rose et de leurs formes féminines parfaitement assumées, voire poussées à l’extrême par la chirurgie ?

Toujours est-il que cette métamorphose est spectaculaire. Elle se base sur les Datas fournies par différentes industries de la mode, comme British Bra Survey, ou d’institutions comme l’Office of National Statistics ou encore le NHS.

girls

Plus impressionnant encore, en 60 ans, la femme moyenne américaine moyenne a pris 12 kilos (57 vs 69) ; elle mesure aujourd’hui 1,67 m contre 1,58 m dans les années 50. La taille 35,5, en pointure, a laissé place au 39,5.

Des mesures qui ont augmenté en même temps que l’espérance de vie : aujourd’hui, ces femmes peuvent espérer vivre en moyenne jusque 83 ans, contre 73 à l’époque. L’actrice hollywoodienne Natalie Wood est considérée pour beaucoup comme la représentation même des femmes des années 50 pour ses mensurations. Kim Kardashian serait la représentation, en mesure, de la femme d’aujourd’hui, une femme jugée en meilleure santé.

NW

Selon le professeur Bernard Harris, expert en politique sociale de l'Université de Southampton, l'augmentation corporelle pourrait être attribué à un ensemble complexe de facteurs. Du point de vue positif : c’est le signe d’un meilleur mode de vie. Une maison chauffée, l’accès plus facile aux soins de santé, une meilleure hygiène de vie.

L’aspect négatif : cela pourrait être dû également à une mauvaise alimentation, une consommation accrue de sucre, de junkfood et d'alcool, le tout combiné avec des modes de vie plus sédentaires.

ok

Joan Collins / Kim Kardashian

Commentaires
  • Eh bien on préfère celles des fifties, sans hésiter ! Plus élégante, plus féminine, tout en charme, et pas vulgaires pour un sou ! On en est loin... ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.