premium 1
premium 1 mobile
projet de parking pop-up

Le parking du futur sortira de terre lorsqu’il pleut

Le 21 déc. 2017

Les architectes danois de Third Nature proposent un bâtiment hybride, conçu pour anticiper les inondations. Une belle et bonne nouvelle pour les villes de demain !

Inondations, problèmes de stationnement, manque d’espaces verts : trois challenges urbains que le cabinet d’architectes Third Nature entend relever grâce au projet 3 en 1 « POP-UP », un espace inédit comportant une réserve d’eau sous-terraine, une zone de stationnement et un espace urbain.

projet de parking résilient

Le rapport entre ces trois éléments ?

En les combinant, le concept POP-UP entend résoudre les trois défis à la fois. Lorsque de fortes pluies s’abattent sur la ville, le réservoir sous-terrain se remplit d’eau et permet au parking de se surélever et d’apparaître au beau milieu de la rue. En un mot : résilience.

« Comme prouvé par le principe de flottaison d’Archimède, POP-UP fonctionne parce que la flottabilité de la structure de stationnement correspond au poids de l'eau déplacée – à la manière d’un bouchon de liège dans un verre d'eau. », expliquent les architectes sur la page du projet.

En prime, POP-UP pourrait en plus comporter des espaces verts accessibles aux piétons.

projet de parking résilient

 

Le changement climatique comme principale problématique

Au lieu de créer un réservoir d'eau de pluie qui sera vide 99% du temps et un parking monofonctionnel trop cher à construire (…) nous suggérons une solution climatique, dynamique et innovante qui répond aux trois besoins en une seule solution.

- Third Nature

projet de parking résilient

Imaginé pour la ville de New-York, POP-UP se projette en 2050, lorsque la population terrestre devrait avoir atteint plus de 9 milliards d’habitants, que l’urbanisation connaitra une croissance sans précédent et que la circulation se fera de plus en plus dense. En parallèle, le souci de se tourner vers des modèles urbains vivables, plus respectueux de l’environnement et privilégiant toujours plus de zones dédiées aux espaces verts. Selon les architectes, il s’agissait également de prendre en compte les impacts du changement climatique sur nos modes de vie urbains, à commencer par ces crues annuelles qui touchent de plus en plus de villes.

Un projet qui pourrait contribuer au développement de nombreuses zones métropolitaines

"En combinant plusieurs solutions en une, POP-UP permet aux villes d'assurer leur vitalité économique tout en devenant résilientes. », explique Jonathan Asbjørn Leonardsen, consultant chez Rambøll, un cabinet de conseil en ingénierie participant au projet. Un concept qui séduit aussi par le simple fait qu’il pourrait réduire de beaucoup les dépenses publiques !

projet de parking résilient

En septembre 2015, le Département de protection de l'environnement de New York (DEP) et la ville de Copenhague avaient signé un accord de coopération pour développer des solutions d'adaptation au changement climatique. Si POP-UP n’en est qu’au stade de projet, le concept a le potentiel pour s’appliquer à d’autres zones urbaines confrontées à des problèmes similaires (stationnement, inondations, manque d'espaces verts).

Une prochaine crue de la Seine pourrait peut-être accélérer les choses du côté de la capitale française ! Si l'urgence semble pour le moment se situer ailleurs (New-York compte près de 800 parkings sans compter ses milliers d'espaces de stationnement en plein-air et Paris 124, selon la Fédération nationale des métiers du stationnement), la plupart des espaces verts sont encore relégués au second plan et une grande majorité des grands centres urbains ont initialement été pensées pour les voitures au détriment des piétons et des cyclistes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.