habillage
premium1
premium1
homme encapuche qui marche dans la rue

Faux virus et vrai bad buzz : quand Mozilla se gaufre pour la promo de Mr. Robot

Le 18 déc. 2017

À l’approche de la saison 3 de Mr. Robot, Mozilla Firefox a installé un plugin à l’insu de ses utilisateurs, ou comment déclencher un tollé pour un simple coup de promotion.

Mozilla Firefox, c’est un peu le havre de paix pour celui qui chérit ses données sur la Toile. Alors, quand un plugin s’incruste sur le navigateur, c’est la panique : pas de demande d’installation, pas d’autorisation… Rien. Du jour au lendemain, les utilisateurs ont découvert l’application Looking Glass parmi leurs extensions. Pour couronner le tout, la description du logiciel était pour le moins énigmatique : « Ma réalité est différente de la vôtre ». Très vite, les adeptes du navigateur se sont plaints à Firefox et le plugin a été désinstallé. Retour sur un acte manqué.

Début novembre, Mozilla créait un espace au cœur de Londres pour éduquer les internautes sur les usages à adopter sur Internet,  le transit et la revente de données. L'organisme à l’origine du navigateur est à but non lucratif et prône la sécurité pour ses utilisateurs. Sur le manifesto de Firefox, on peut lire : « La sécurité et la vie privée sur Internet sont fondamentales et ne doivent à aucun moment devenir optionnelles. » De plus, Firefox a été développé et financé grâce au soutien de ses fans. En termes de développement collaboratif, de confiance et de dialogue, on trouve difficilement mieux sur la Toile.
L’affaire survenue le 15 décembre n’en est que plus étonnante. À l’occasion de son partenariat avec la série Mr. Robot, l’ONG a installé, à l’insu des internautes, le plugin Looking Glass. Dans les faits, l’extension n’a rien d’un virus : il s’agit d’une référence à la série sous forme de jeu en ligne. Mozilla pensait réussir à promouvoir la série tout en sensibilisant à nouveau sur l’importance de la sécurité sur Internet : c’est raté.

En voulant créer un dispositif original dans la droite lignée de la série, Firefox s'est montré trop intrusif. Installer un logiciel à distance, sans possibilité de contrôle de la part de l’utilisateur est loin d’être rassurant. On se souvient de la mésaventure d'Apple lorsque que l'album de U2 a été téléchargé automatiquement (et gratuitement) sur toutes les versions d’iTunes dans le monde.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.