premium 1
premium 1 mobile
actu_29264_vignette_alaune

Une plate-forme sociale pour défier ses phobies

Le 15 déc. 2015

100 Days Without Fear, c’est le projet fou qu’a réalisé Michelle Poler : peureuse de nature, cette Américaine a décidé d’affronter ses pires cauchemars. Convaincue du bienfait de cette expérience, elle lance une plate-forme sociale pour nous inviter à faire comme elle.

Faire face à un chien, toucher une tarentule, sauter dans le vide, parler en public, être immergée avec des requins, piloter un avion, accepter la mort prochaine de ses parents, sa peur de vieillir, faire cuire des empañadas sans se brûler… aujourd’hui, parmi d’autres défis tout aussi survoltés qu’elle a réalisés, Michelle Poler peut se vanter d'avoir tout fait. Et pourtant à la base rien n’était gagné…

Cette jeune femme, originaire du Venezuela et désormais résidente de New York, se définit comme une trouillarde et, pire, sa peur omniprésente aurait tendance à prendre le contrôle de sa vie. Dans le cadre de ses études d’arts visuels, elle a décidé d’initier le projet 100 Days Without Fear : elle a donc établi une liste de toutes les choses qui la tétanisaient et qu’elle n’avait jamais osé réaliser, et s’est décidée à les affronter chaque jour. A chaque défi son film, dont les internautes peuvent se délecter avec plaisir : s’il est évident que la jeune est terrorisée au début de chaque « mission », elle semble totalement lâcher prise et être heureuse une fois l’épreuve passée.

« Je me considère comme une personne craintive et je suis surprise quand d'autres me trouvent courageuse, mais en affrontant mes peurs il est vrai que j’ai complètement changé mon approche de la vie. Je voyais les craintes comme des obstacles à éviter autant que possible : maintenant je les vois comme des occasions de faire quelque chose de différent. », affirme-t-elle.

Son chemin du combattant a démarré en avril 2015. En novembre dernier, à l’occasion des TedxHouston, elle a présenté son projet et la manière dont 100 Days Without Fear avait changé sa manière d’appréhender la vie. Elle pense également que partager ses peurs peut être source d’inspiration pour autrui : « Au tout début du projet, lorsque je postais mes vidéos, des gens m’écrivaient : ils me disaient que grâce à moi ils avaient envie de surmonter leurs peurs », souligne-t-elle.

 

 

Dans cet esprit, Michelle Poler a donc décidé de décliner 100 Days Without Fear en plate-forme sociale. Un 100 Days Without Fear 2.0, où les internautes pourront partager leurs angoisses, leurs blocages et se mettre au défi de les surmonter. Ils pourront partager leurs photos, leurs vidéos avec les millions d’adeptes que Michelle Poler a déjà fédérés. Pour chaque peur surmontée, le membre se verra attribuer des points : ces points lui permettront d’accéder à des cadeaux ou à des réductions sur des sauts en parachutes notamment.

Pour conclure, Michelle Poler se plaît souvent à dire : « Je n'ai jamais eu aussi peur de ma vie, mais je ne jamais été plus heureuse ».

 

https://www.instagram.com/100dayswithoutfear/

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.