habillage
premium1
panneau commentaire

Comment les marques peuvent-elles utiliser au mieux les réseaux sociaux en 2018 ?

L'ADN
Le 29 janv. 2018

Les réseaux sociaux mutent ? Alors mutez ! Les conseils de Kantar aux marques qui voudraient tout connaitre des bonnes pratiques pour 2018.

Depuis leur création, le champs des possibles de Facebook, Instagram, Snapchat, LinkedIn, Pinterest, Twitter et consorts a grandi. En 2018, de nombreux nouveaux ressorts seront activés pour pousser encore un peu plus loin l’hégémonie des médias en ligne. L'institut Kantar Media a analysé ces différentes tendances.

La bataille de l'Intelligence Artificielle

Il y a quelques années, l’Intelligence Artificielle relevait de la Science-fiction. Aujourd’hui, elle est devenue le nouveau champ de bataille des géants de la tech.

Dans les faits, le machine learning utilisé par Aloha, l’assistant vocal de Facebook devrait voir le jour en mai 2018. Celui-ci serait capable d’analyser textes, visages et plusieurs langages.

Les réalités altérées

Réalité Virtuelle, mixte et augmentée. Le marché, pourtant prometteur, reste encore une niche, et ce malgré le succès de Pokemon Go.

2018 pourrait (et devrait) être l’année de l’explosion pour les réalités altérées ; la startup Mira Prism travaille par exemple sur un casque sans fil pour iPhone qui ne coûterait que 99 dollars. Comparé aux HTC Vive, Oculus Rift et à la grande majorité des casques de bonne qualité, ce prix est dérisoire. Toujours sur iOS, l’ARKit d’Apple devrait continuer d’œuvrer à la démocratisation de la Réalité Augmentée.

De leur côté, Google et Samsung développeraient des smartphones optimisés pour l’AR grâce aux processeurs Snapdragon et à l’appareil photo 3D à détection de profondeur.

Évidemment, Facebook s’est déjà penché sur la question et propose AR Studio, une plateforme pour les développeurs qui souhaiteraient créer des services pour le réseau social. Pour ce qui est de la VR, la société de Mark Zuckerberg s’est dotée d’une équipe dédiée qui œuvre en partenariat avec Samsung sur la « VR mobile ». On note enfin le « Facebook Space » qui permet de rencontrer ses amis sous forme d’avatars.

Selon Bloomberg, le marché de la Réalité Augmentée devrait peser 165 milliards de dollars d’ici 2024 ; attendez-vous à vivre des expériences sociales immersives.

Adblock : la contre-attaque s'organise

Avec la montée en puissance de l’utilisation d’Adblock, les marketers ont été contraints de repenser leurs techniques marketing.
20 %
En France, au Brésil, en Grande Bretagne et aux États-Unis, 20% des adultes ont un bloqueur de publicités activé en permanence, selon Kantar.
Les relations influenceurs, le guest-blogging, le contenu sponsorisé, les tests produits et autres avis consommateurs sont autant de ressources à disposition des responsables marketing pour passer outre la généralisation d’Adblock.

La chasse aux fake news

Mark Zuckerberg l’a annoncé, la priorité de Facebook pour 2018 sera la chasse aux fake news et la promotion des contenus fiables.
33 %
D’après une étude Kantar, les plateformes sociales sont celles qui inspirent le moins confiance avec 33% d’avis positifs.
Partant de ce constat, le développement d’algorithmes adaptés pour lutter contre les fake news est devenu une priorité.

Facebook prévoit également de doubler ses effectifs en matière de modération. Un investissement dans les technologies de machine learning a aussi été annoncé. Pour quel objectif ? Lutter contre les bots qui aident à propager des fake news.

Pour donner davantage de contrôle aux marques sur leur image, les réseaux sociaux devront engager des sociétés pour surveiller la « qualité média ». YouTube et Snapchat ont déjà choisi de s’associer « Integral Ad Science ». La société est spécialisée dans l’intégration de DSP (Demand Side Platform). Le but final est de réduire l’affichage de publicités dans un contexte inapproprié.

La transparence au sujet du partage des données sera également un des grands enjeux de l’année. Facebook a notamment été accusé de gonfler largement son reach auprès des millennials. Le réseau social parlait de l’accès de 66,3 utilisateurs entre 20 et 39 ans aux États-Unis, alors qu’ils n’en existe que 47 millions… Pour Sheryl Sandberg, COO de Facebook, il est important d’ « offrir plus de clarté et de contrôle aux annonceurs. Proposer de meilleurs outils et mesures va représenter pour nous un enjeu majeur. »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.