premium 1
premium 1 mobile
tinder

Les singes ont leur Tinder

Le 1 févr. 2017

Aux Pays-Bas, les orangs-outans et bonobos choisissent leurs femelles en swipant sur Tinder.

Cette étonnante expérience a été menée dans le parc animalier De Apenheul en collaboration avec l'Université de Leiden : l’objectif affiché est de mieux comprendre le processus d’attirance et de reproduction de cette espèce.

Ainsi pour favoriser les rencontres amoureuses, orangs-outans et bonobos ont été appelés à réagir face à des photos portraits de leurs congénères sur Tinder… ou plutôt un Tinder détourné pour les singes. Des experts animaliers leur ont ainsi présenté sur une tablette, des primates qui tantôt adoptaient une attitude neutre, tantôt exprimaient des émotions fortes, comme l'agressivité. Après avoir vu les photos ceux-ci étaient invités à appuyer leur doigts sur un point de l’écran. Un test qui permet notamment de mesurer leur capacité de réaction.

D'après les premiers résultats, les bonobos et orangs-outans seraient particulièrement sensibles aux émotions positives exprimées par autrui et plus particulièrement lorsque leur gestuelle exprime le sexe… ou la recherche de poux ! « Nous savons maintenant que les bonobos utilisent le langage corporel pour reconnaître les émotions », précise le parc animalier De Apenheul dans un communiqué.

Cette initiative pourrait, à terme, améliorer les programmes de reproduction pour les singes et déterminer, par exemple, si une femelle de Samboja (Indonésie) pourrait s’avérer une partenaire potentielle. Mieux vaut éviter le transfert en cas de refus du futur amant et inversement...

En attendant l’expérience a dû être suspendue après qu’une jeune femelle de Samboja ait détruit une tablette montrant des prétendants potentiels.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.