premium 1
Tasse de café

Millennials : à quoi ressemblera le patron du futur ?

Le 19 déc. 2017

Demain, ils seront leader. Mais quelles sont, selon eux, les qualités incontournables pour être un bon PDG ?

Leurs aînés les trouvent - parfois - flemmards. Leur vision du travail diffère de la génération du dessus. Pourtant, les millenials seront les PDG de demain. American Express les a interrogés pour en savoir plus sur leur vision du management : quel est, selon eux, le rôle du PDG et quelles capacités doit-il posséder pour diriger sa boîte vers le succès ?
61 %
D’après l’étude, 61% des personnes interrogées sont intéressées par un poste de dirigeant. Et 43% des Millennials français souhaitent voir le rôle du PDG évoluer au cours des 10 prochaines années.

Humaniser le management

Pour les Millennials, le développement professionnel des employés serait primordial (92%) devant l’atteinte des objectifs de chiffre d’affaires (85%) et la formation des dirigeants et de la stratégie (84%).

Côté compétences, les sondés donnent de l’importance à l’intégrité (33%), la confiance (35%) et surtout l'impartialité (41%). Preuve de l’intérêt des Millennials pour les valeurs et la gestion humaine au sein de l’entreprise, la capacité à résoudre des problèmes est l’unique compétence dite technique du top 5.

Vers un équilibre valeurs/efficacité

D’après American Express, 60% des « jeunes » souhaitent être reconnus pour leur impact positif sur le monde. Sans surprise, les ¾ d’entre eux aspirent à être employés dans une firme qui porte des valeurs proches des leurs (81% pour les Millennials français, soit le score le plus élevé).

 

74 %
Pour cette génération, l’image est cruciale, pour réussir, les sociétés doivent effectuer des missions en accord avec leurs clients.

Détox technologique

Les Millennials sont la première génération à avoir grandie avec les nouvelles technologies. Ils en connaissent donc les bénéfices, mais aussi les inconvénients. Si l’usage du Big Data arrive 2ème en termes de priorités (68%), la robotisation ne rencontre pas le même succès : un quart seulement de la génération Y souhaiterait automatiser la comptabilité, le support informatique ou les tâches administratives.

Autre écueil lié aux nouvelles technologies, les leaders de demain ont conscience de la nécessité d’un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle (62% d’entre eux). Alors que le numérique permet plus de flexibilité avec notamment le télétravail, il est aussi invasif : la moitié des sondés se sentent sous pression à cause de leur constante disponibilité. 38% des Millennials s’imposent même des « couvre-feux numériques ».


Méthodologie :

L’étude a été réalisée par American Express et Kantar Futures. 1 363 individus issus de 4 pays différents ont été interrogés pour tenter de comprendre comment les Millennials pourraient redéfinir les priorités du PDG de demain.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.