premium 1
food

Les millennials accros à la foodtech

Le 29 mars 2017

Les digital natives, acteurs de la consommation de demain ? A l’occasion de la conférence Food is social, les habitudes alimentaires des jeunes générations ont été passées au crible.

Une génération foodtech addict

Les millennials sont les plus nombreux à pratiquer le digital dans le domaine alimentaire, notamment dans les échanges et les relations avec les marques. Ainsi, dans les services liés aux produits alimentaires, ils sont 88% à chercher des recettes sur Internet contre 80% pour l’ensemble des Français. De même, adeptes de réseaux sociaux, 46% d'entre eux partagent des photos de leurs plats, plus de 50% pour les 18-24 ans. A l’inverse, seulement 29% de la population française aime prendre des clichés de nourriture.

Dans le même ordre d’idée, 33% utilisent une application mobile (750g, Marmiton…), jusqu’à 40% pour les 18-24 ans face à une moyenne française de 21%. Enfin, 6 millennials sur 10 comparent le prix des produits alimentaires pour 5 Français sur 10, et 4 jeunes sur 10 utilisent des applications pour suivre leur alimentation ou les calories consommées.

Toujours plus proches des tendances, 1 millennial sur 2 souhaite utiliser une imprimante 3D alimentaire à l’avenir. En effet, s'ils sont 71% à en avoir entendu parler contre 72% pour l’ensemble de la population, les jeunes sont davantage susceptibles de sauter le pas (41% face à 31%), notamment les 18-24 à 48%.

Les millennials adeptes de produits simples, sains mais surtout gourmands

Les millennials ne prennent plus leur repas comme les autres générations. La structure du repas est ainsi concentrée autour d’un plat unique. 20% des repas sont accompagnés d’une entrée, 30% d’un fromage mais surtout 67% des repas sont accompagnés d’un dessert. L’apéritif garde en revanche sa place dans les repas des millennials.

Le caddie des jeunes générations se veut aussi très différents de celui de leurs parents. Les millennials recherchent des produits pratiques, simples, l’instantanéité dans les plats préparés, le pain de mie et les pâtes fraîches. Ils sont aussi en quête de petits plaisirs, des goûts doux et sucrés. Voilà pourquoi ils surconsomment des céréales, biscuits, pâtes à tartiner, boissons sucrées,... Souvent des marques qu’ils ont connus jeunes. Enfin, et paradoxalement, ils préfèrent les produits sains, bio, végétaux, des marques au discours vrai, de quoi menacer les géants du fast-food.

De jeunes générations amatrices de courses online et services de livraison

Les jeunes générations ont une façon différente de faire leurs courses. 44% des 18-24 ans remplissent leur caddie directement sur internet. Lorsqu’ils sortent, ils privilégient les enseignes spécialisées type Biocoop, Picard ou Grand Frais. En effet, ils n’accordent que 5% de leurs dépenses aux circuits de proximité.

De la même manière, les millennials sont déjà conquis par les entreprises de livraison de plats à domicile. 34% des Français se font livrés régulièrement ou de temps en temps mais ce chiffre monte à 61% pour les 18-34 ans.

Une génération fidèle aux marques qui leur parlent « vrai »

Les entreprises alimentaires connectées et faisant un usage intensif des réseaux sociaux plaisent aux millennials. Michel et Augustin, Innocent, Ben & Jerry’s ou encore Les 2 Vaches sont toutes des marques ayant achevé leur transformation digitale, qui se disent proches de leurs clients, prêtes à leurs répondre en seulement quelques minutes sur les réseaux. Community management original, parfois WTF mais non moins intelligent : elles ont réussi à comprendre et conquérir un nouveau public en adoptant un ton cohérent avec cette nouvelle cible.

Infographie_Millennials_FIS

Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.