actu_30628_vignette_alaune

Les canaux d’usurpation d’identité les plus utilisés sur Internet

Et si les réseaux sociaux étaient devenus le terrain de jeu des voleurs d’identité ? C’est ce que révèle l’étude Toluna pour Affinion International.

Reconnue comme délit pénal, l’usurpation d’identité sur Internet est aujourd’hui « sanctionnable » comme dans le monde physique. 


En France, 39% des victimes d’usurpation d’identité le sont via leur profil Internet (Facebook, Twitter, LinkedIn, SnapChat, etc…) et les 18-34 ans sont en première ligne puisque une victime sur deux est dans cette tranche d’âge. Suivent ensuite les 35-54 ans (35%) et les séniors de 55 ans et plus (17%).

 

L’e-mail avec tentative d’extorsion de données arrive au second rang des moyens utilisés sur Internet puisque 1 victime de vol d’identité sur 3 l’est via le courrier électronique. La tactique des voleurs d’identité, connue sous le terme d’hameçonnage ou de phishing, repose sur l’envoi d’un email invitant l’internaute à se connecter par le biais d’un lien hypertexte. Les plus exposés à ce type de fraude sont en priorité les séniors (40%).

 

3ème canal d’usurpation d’identité : l’achat en ligne. 32% des victimes de vol d’identité le sont suite à une transaction sur un site web. 

 

 

 

crédit photo : yumyumlondon.com

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.