bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
actu_31742_vignette_alaune

Le TOP 5 des créas anti-Trump

Le 11 mai 2016

Chercheurs au MIT, artistes, entrepreneurs, militants... chacun y va de sa Trumperie électorale. Voici notre sélection des créations engagées en opposition au candidat à la Maison Blanche

Réputés violents, les supporters de Donald Trump n’en finissent plus de faire les gros titres des medias américains. L’opposition au candidat Républicain, quant à elle, a décidé d’entamer de nouvelles voies, plus créatives, moins violentes (physiquement) et souvent plus impactantes pour stopper l’ascension de celui qui après avoir été moqué est aujourd’hui sérieusement considéré.

via GIPHY

 

N°1 : L’application de rencontre Maple Match

En réaction à la montée de Donal Trump dans les sondages, un Texan a développé le site Maple Match. L’application (pas encore officiellement lancé) propose de rencontrer l’amour au Canada pour échapper à Trump. Le site Radio Canada International parle de 10 000 personnes sur la liste d’attente, dont 2 500 Canadiens

 

N°2 : l’intelligence artificielle qui tweet comme Trump

Nous vous en parlions il y a quelques semaines. Des chercheurs du MIT ont conçu une intelligence artificielle capable de tweeter comme le candidat à l’élection présidentielle pour démontrer la pauvreté de son langage. Si même les chercheurs du MIT se transforment en activistes…

 

N°3 : Sid Lee transforme les phrases de Donald Trump en jeu de cartes

Le « Blanc Manger Coco » ou « Cards Against Humanity » en anglais, est un jeu de cartes composé de deux couleurs : les cartes foncées qui sont des phrases ou périphrases neutres de sens faisant référence à l’actualité, les cartes blanches qui sont des « mots ou ensemble de mots pas toujours neutres de sens ». L’agence Sid Lee a détourné le jeu avec les pires répliques de Trump. La commercialisation n’était pas prévue mais d’après le média Ulyces.co, la réflexion serait en cours face au succès du jeu.

Source : http://trumpagainsthumanity.cards/

 

N°4 : le World Wide Web

Quand un phénomène devient populaire difficile chaque individu y va de sa petite contribution avec plus ou moins de créativité. GIF, mèmes, montages, parodies… un moteur de recherches dédiés ne serait pas de trop.

via GIPHY

 

N°5 : la peinture politique et polémique d'Illma Gore

Ce n’est pas l’acte créatif le plus grand mais très certainement celui qui en dit le plus sur l’état du web. Lorsque l’artiste Illma Gore réalise une peinture de Donald Trump nu avec un micro-pénis, c’est le web qui s’enflamme et propulse l’artiste.

Art et censure : très rapidement Facebook et eBay interdisent la diffusion de cette image sur le plateforme.

Trolling et vie privée : traquée et insultée l’artiste aurait été ruée de coups par des supporters de Trump.

Influence considérable : le buzz généré sur les réseaux sociaux permettra à l’œuvre d’être vendue 1.26 millions d’euros dans une galerie londonienne.

 

 

Entre opposition et promotion la frontière est fine. N'oublions pas que ces attaques permettent au candidat de se positionner en victime... et donc d'emporter l'empathie du public...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour