habillage mobile
premium 1
premium 1
apocalypse

La Silicon Valley se prépare à l’apocalypse

Le 25 janv. 2017

L’avènement de l’IA risque de peser sur l’emploi. Les couches populaires se révolteront alors contre les riches… ils le savent déjà et s’apprêtent à se réfugier dans des bunkers.

Initié aux États-Unis dans les années 60/70, le survivalisme a émergé au lendemain du premier choc pétrolier, qui confronta la population aux notions de pénurie, d’inflation et de dépendance énergétique. De nombreux Américains ont alors aménagé leur cave, construit des bunkers dans leur jardin, fait des réserves de nourriture pour plusieurs années, se sont entraînés au tir et à l’auto-défense. Un mouvement qui paraît bien loin et pourtant… la révolution numérique en a fait naître un autre, somme toute assez similaire. Il s’agit du mouvement Prepper dont les membres sont pour la plupart rattachés à la Silicon Valley. Persuadés que l’intelligence artificielle mènera les peuples à une révolte contre les riches, ils se préparent à l’exil.

C'est le sujet d'un essai publié dans le New Yorker cette semaine, Survival of the Richest par Evan Osnos. Ce journaliste et auteur américain s’est intéressé à ces milliardaires de la technologie prêts à construire des bunkers, si ce n’est pas déjà fait. Il cite notamment, Reid Hoffman, co-fondateur de LinkedIn, qui a découvert par le biais d’un ami que de nombreux preppers se faisaient construire des bunkers en Nouvelle-Zélande. Ces milliardaires de la tech craignent ce jour où l’intelligence artificielle aura supprimé quantité d’emplois… il y aura alors une révolte contre ceux qui sont derrière la technologie. Les effets perturbateurs de l'IA sur l'automatisation, les travailleurs et leurs moyens de subsistance sont pour certains incontournables, Obama lui-même en était convaincu et avait mis en garde les Américains sur le sujet.

Evan Osno cite Steve Huffman (PDG de Reddit), Sam Altman (président d’Y Combinator) et l’entrepreneur Peter Thiel comme preppers potentiels. Reid Hoffman estime que  plus de 50%  des autres milliardaires de la technologie se sont déjà construit un abri ou un bunker pour s’échapper.

C'est l’une des rares choses qui me déplaît activement dans la Silicon Valley - le sentiment que nous sommes des géants supérieurs qui font bouger les aiguilles et qu’en cas d’échec, même si c’est le nôtre, nous serons épargnés.

- Max Levchin, fondateur de PayPal

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.