habillage mobile
premium 1
premium 1
phoebe de friends au téléphone

Notre organisation du travail est-elle ringarde ?

Le 19 oct. 2017

Flex office, télétravail et autres organisations libérées font leur petit bonhomme de chemin. Si les idées sont belles, comment ça se passe, en vrai ?

Droit à la déconnexion, assouplissement du cadre juridique autour du travail à distance, Oculus Dash… La mobilité au travail est sur toutes les lèvres, c’est également le thème de l’infographie réalisée par Mitel et Axians.

Les salariés souhaitent se détacher de leur lieu de travail

16.7 %
Selon une étude de Mitel et Axians : en 2016, 16,7 % des Français ont eu recours au télétravail plus d’une journée par semaine alors que 41% des salariés souhaitent pouvoir en profiter.
Rappelons que depuis la réforme du Code du travail, l’entreprise doit justifier du refus d’accorder du télétravail. Auparavant, c’est le salarié qui devait justifier d’une nécessité de rester à son domicile. Encore aujourd’hui, le télétravail reste informel dans 6 cas sur 10.

Il semble que les habitudes aient radicalement évolué : aujourd’hui, 53% des cadres jugent que l’organisation du travail est « ringarde ». La hausse de la mobilité au travail n’est toutefois pas seulement due à l’évolution des usages.

Le télétravail : un bon moyen de dépenser moins pour les entreprises

Si les entreprises s’ouvrent de plus en plus à la mobilité, c’est aussi une question de budget. En effet, les coûts immobiliers représentent la deuxième plus grosse dépense pour les entreprises après les salaires. En moyenne, Une entreprise dépense 17 000 euros par an et par poste de travail. Pas surprenant que celles-ci cherchent à faire des économies en modifiant leur organisation du travail.

Selon l’étude, 78% des collaborateurs font désormais partie d’équipes virtuelles travaillant en mode projet.

En plus de permettre de réduire les coûts pour l’entreprise, le télétravail entraine bien souvent un gain de productivité. D’après Mitel, ce gain est la raison numéro 1 de l’essort actuel du télétravail devant la réduction des coûts.

En 2017, le travail n'est plus associé à un lieu figé. C’est à se demander si les bureaux existeront encore dans quelques années...

Sans compter les économies pour les entreprises, les déplacements engendrent des pics de pollution et de nombreux désagréments, et les bâtiments dédiés aux bureaux représentent d'importantes dépenses énergétiques.

D'un autre côté, à l'heure où la technologie est dépeinte comme un vecteur d'isolement et où certains déplorent le manque d'interactions sociales, la généralisation du télétravail pourrait renforcer ce sentiment...

Infographie Mitel
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.