premium 1
premium 1 mobile
50-nuances-de-grey

Faire l’amour pour être plus performant au bureau

Le 15 mars 2017

Maintenir une vie sexuelle active et épanouie augmenterait la satisfaction des employés et pourrait booster leur engagement au travail. C’est le constat d’une étude menée par des chercheurs de l’université d’État de l’Oregon.

« Maintenir une relation saine incluant une vie sexuelle équilibrée aidera les employés à rester heureux et à optimiser leur engagement au travail, ce qui profite aux employés en eux-mêmes mais aussi aux organisations pour lesquelles ils travaillent. »

- Keith Leavitt, professeur et chercheur à l’université d'État de l'Oregon

Spécialisé en éthique comportementale, jugements sociaux et méthodes de recherche, le professeur et chercheur américain Keith Leavitt a récemment participé à une étude sur le travail et les habitudes sexuelles des employés mariés. Premier constat ? Ceux qui privilégient le sexe à domicile sans en avoir conscience ont plus de facilités à se plonger dans leurs tâches le lendemain et à apprécier leur vie professionnelle.

Publiée récemment dans The Journal of Management, l’étude rapporte également que le fait de ramener du stress lié au travail à la maison nuit à la vie sexuelle des employés. Les résultats soulignent alors l’importance de cultiver la déconnexion et de laisser au bureau, ce qui appartient au bureau.

« Les rapports sexuels déclenchent la libération de la dopamine, un neurotransmetteur associé aux centres de récompense dans le cerveau, ainsi que l'ocytocine, un neuropeptide associé à la liaison sociale et à l'attachement. Cela fait du sexe un ascenseur émotionnel naturel et relativement automatique dont les avantages se ressentent et persistent le lendemain »

- Keith Leavitt

Pour mieux comprendre l’impact du sexe sur la vie professionnelle, les chercheurs ont suivi 159 employés mariés pendant deux semaines, les soumettant à deux courtes enquêtes par jour. Les réponses les plus récurrentes impliquent le ressenti d'humeurs positives le lendemain d’un rapport, surtout dans la matinée, ce qui conditionne une endurance plus soutenue tout au long de la journée et une satisfaction plus élevée.

Sur 24 heures, les effets sont aussi élevés chez les hommes que chez les femmes, même après que les chercheurs aient pris en compte deux variables supplémentaires : la satisfaction conjugale et la qualité du sommeil.

Au-delà du sexe, rien de nouveau sous le soleil, les entreprises savent pertinemment que le bien-être de leurs employés favorise la productivité. Le facteur d'épanouissement sexuel, néanmoins, n'avait que très rarement été pris en compte séparément, jusqu'à aujourd'hui.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.