premium 1
premium 1 mobile
Avion airbus A380

Meilleurs employeurs de France : Airbus redécolle !

Le 23 févr. 2018

Chaque année, Capital interroge les salariés français pour établir une liste des entreprises où il fait bon travailler. Dépassée par Dassault Aviation en 2017, Airbus, bien qu’empêtrée dans des affaires, récupère sa couronne.

Président contraint de se dénoncer, changements à la tête de l'entreprise, enquêtes pour corruption ouvertes en France, au Royaume-Uni, en Autriche et en Allemagne… dire que l’image du Groupe Airbus est en chute libre relève de l’euphémisme.

Pourtant, dans ce maelstrom d’ennuis, la firme entrevoit la lumière : elle a été élue top employeur 2018 par ses salariés. En effet, le géant toulousain retrouve la première place du classement de l’étude menée par Capital et l’institut Statista. Comme quoi : on peut offrir un cadre de travail de qualité tout en faisant fi d'une part de la législation. 

Pour cette quatrième édition, Statista a sollicité 20 000 employés dans 500 entreprises. Leur hiérarchie n’en a pas été informée, pour des raisons évidentes d’honnêteté et d’indépendance.

Conditions de travail, image de l’entreprise, intérêt du travail effectué, rémunération… les questions ont permis de quantifier et d’échelonner sur 10 le traitement des salariés pour créer un classement des meilleurs employeurs de France.

Avec une note de 8,46 sur 10, c’est donc Airbus qui s’arroge la première place devant GRDF et Chanel. En 4ème position, on retrouve Dassault Aviations, leader un an plus tôt.

top 15 des employeurs france de Capital

Dans le reste du Top 30, on retrouve EDF, Microsoft ou encore L'Oréal.

employeurs de 15 a 30

Finalement, l’image d’un groupe, si celui-ci se porte bien et continue d’embaucher, n’aurait que peu d’effet sur les salariés ; les avantages sociaux ou le cadre de travail jouent un rôle plus conséquent dans le ressenti et l’attachement d’un employé envers son entreprise.

Aux vues des résultats de l’étude, il est clair qu’il est plus profitable de travailler dans un grand groupe capable de retenir ses meilleurs éléments, en période de trouble comme de croissance. Ça tombe bien, une enquête contre Airbus pourrait également s'ouvrir au États-Unis... À la fin de ses déboires avec la justice, la firme perdra potentiellement l'accès à plusieurs marchés publics et recevra en plus un lot d'amendes. Profitez bien du vol avant de possibles turbulences.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.